Jeudi 23 mai 2019
Ouvrir une session   |   Mon dossier
  |   Déconnexion

Régimes d'assurance d'employeur flexibles : historique et principes

Par Stéphane Parsons, CRHA

Conscients que les employés représentent le capital le plus important de leur organisation, nombre d'employeurs tentent aujourd'hui d'innover afin de répondre aux besoins de ceux-ci. Les avantages sociaux flexibles, comme composante essentielle d'un programme de rémunération globale, constituent alors un levier de mobilisation important permettant non seulement d'attirer, de motiver et de retenir les employés les plus performants, mais également d'assurer l'atteinte des objectifs d'affaires d'une entreprise.

Introduits surtout au début des années 80, les avantages sociaux flexibles ont suscité un vif intérêt au cours des dernières décennies. Le pourcentage d'employeurs ayant introduit ou prévoyant introduire un tel type de régime est en effet passé de 4 % en 1993 à près de 56 % en 2004. Les objectifs poursuivis par les organisations qui instaurent ce type d'avantages sociaux sont notamment de répondre aux besoins spécifiques de leurs employés, de freiner l'augmentation des coûts associés aux avantages sociaux, d'améliorer la compréhension de leurs employés concernant les multiples caractéristiques de leur couverture d'assurance et de les responsabiliser à l'égard des coûts associés au choix des diverses couvertures offertes.

On entend par avantages sociaux flexibles tout type de régime d'assurance permettant aux employés de choisir les caractéristiques de leur couverture de garanties collectives. À ce titre, on distingue, en ordre croissant, quatre principales variantes de régimes flexibles soit :

  • le régime « base plus options » : ce type de régime assure une protection de base unique et générale à tous les employés, tout en offrant une gamme d'avantages facultatifs;
  • le compte de soins de santé : cette option permet à chaque participant d'utiliser des crédits versés par l'organisation afin de régler des frais médicaux et dentaires non couverts par le programme de garanties collectives offert par l'employeur ou par le régime d'assurance-maladie provincial; ce type de compte est habituellement offert en addition au régime d'assurance traditionnel;
  • le plan modulaire : il se compose de « modules » de régimes regroupant diverses protections aménagées selon les particularités démographiques de certains groupes d'employés;
  • le régime à la carte : c'est l'application la plus souple des avantages sociaux flexibles; elle ne comporte pas de protection de base, mais permet plutôt aux employés de faire des choix parmi une vaste gamme d'options; ils construisent donc leur propre couverture d'assurance dans ce type de régime tout en respectant certaines normes minimales.

Bien que l'instauration d'avantages sociaux flexibles soit bénéfique pour l'organisation et ses employés, il n'en existe pas moins certains obstacles à leur implantation. La communication et l'administration représentant des problématiques majeures associées à l'implantation de ce type de régime. Dans le but de minimiser l'effet de ces deux obstacles, 55,7 % des organisations affirment utiliser l'intranet afin de communiquer les dispositions des régimes d'avantages sociaux et plus d'un tiers des employeurs ont recours à l'impartition afin d'effectuer l'administration des régimes d'avantages sociaux flexibles.

Au cours des prochaines années, tout porte à croire que les défis liés à la transformation des caractéristiques sociodémographiques de la main-d'œuvre actuelle seront sérieux. Disparition de la famille traditionnelle, augmentation du nombre de familles monoparentales, vieillissement de la population, présence marquée des femmes sur le marché du travail, accroissement du nombre de couples ayant deux carrières et scolarisation plus importante des employés constituent quelques-uns des changements auxquels auront à faire face les organisations. Conscient de ces transformations sociodémographiques, nombre d'entreprises canadiennes affirment effectivement avoir comme principal enjeu, pour 2005, la satisfaction des employés relativement à la valeur des avantages sociaux et aux coûts associés aux soins de santé.

S'adaptant aux styles de vie des employés et représentant un outil de mobilisation et de gestion important pour l'employeur, il n'y a aucun doute que la souplesse conférée par les avantages sociaux flexibles constituera alors un atout majeur permettant de relever les défis de demain.

Stéphane Parsons, CRHA, B.Sc., est analyste rémunération globale au Groupe Dynamite.

Cet article a été publié dans le quotidien La Presse le 8 octobre 2005.

 

Droits réservés 2018, Ordre des conseillers en ressources humaines et en relations industrielles agréés du Québec.

 


Affaires RH Fondation CRHA Les relations du travail au Québec - Des témoins tracent la ligne du temps Objectif CRHA Prévention de la violence au travail