Lundi 25 juin 2018
Ouvrir une session   |   Mon dossier
  |   Déconnexion

Les faits saillants

Envoyer Imprimer
LinkedIn

Perspective québécoise
Selon les prévisions, l’augmentation salariale moyenne au Québec atteindra 2,6 % en 2012 et la médiane s’établira à 2,62 %.

C’est dans le secteur finance et assurances que l’on obtiendra la plus forte augmentation moyenne, laquelle atteindra 3,3 %; pour leur part, les cadres de direction de ce secteur verront leur salaire augmenter de 3,9 %. Il convient de noter que, dans cette catégorie d’emplois, l’écart de la plus forte augmentation et de la plus faible augmentation avec la médiane (2,73 %) est respectivement de 1,17 % et de 0,83 %.

Ce sont les cadres et professionnels du secteur du commerce de détail qui recevront la plus faible augmentation, soit 1,6 %, par rapport à l’ensemble du secteur qui récoltera une hausse moyenne de 1,93 % et à la médiane de l’augmentation salariale pour cette catégorie d’emplois qui s’élèvera à 2,65 %. Dans cette catégorie d’emplois, l’écart de la plus forte augmentation et de la plus faible augmentation avec la médiane (2,65 %) est respectivement de 0,55 % et de 1,05 %.

Autre fait à noter, pour l’ensemble des trois catégories d’emplois, ce sont les cadres et professionnels qui obtiennent l’augmentation moyenne globale la plus élevée, soit 2,63 %.

Perspective canadienne
Dans l’ensemble, pour 2012, les prévisions indiquent que l’augmentation salariale moyenne au Canada atteindra 2,84 % et que la médiane se situera à 2,86 %.

C’est dans l’industrie de l’extraction minière et de l’extraction de pétrole et de gaz et dans celle de la finance et des assurances que l’on retrouve les plus fortes augmentations moyennes globales, soit 3,38 %.

Toujours dans l’industrie de l’extraction minière et de l’extraction de pétrole et de gaz, ce sont les cadres de direction qui remportent la palme avec une augmentation de 3,6 %, la médiane canadienne dans cette catégorie d’emplois étant de 2,88 %. Dans cette catégorie d’emplois, l’écart de la plus forte augmentation et de la plus faible augmentation avec la médiane (2,88 %) est respectivement de 0,72 % et de 0,68 %.

Le personnel technique et administratif dans l’administration publique recevra la plus faible augmentation, soit 2,15 %. Par ailleurs, dans cette catégorie d’emplois, l’écart de la plus forte augmentation et de la plus faible augmentation avec la médiane (2,7 %) est respectivement de 0,65 % et de 0,55 %. Mais, parmi les secteurs, c’est celui des loisirs qui obtiendra l’augmentation moyenne la plus faible, soit 2,2 %.

Autre fait à noter, pour l’ensemble des trois catégories d’emplois, ce sont les cadres et les professionnels qui obtiennent l’augmentation moyenne globale la plus forte, soit 2,89 %.

Faits saillants généraux
Malgré l’instabilité, nombreux sont les répondants qui se disent optimistes quant à la croissance et à la rentabilité de leur organisation en 2012. D’ailleurs, si le nombre d’entreprises qui ont appliqué un gel salarial a chuté en 2011 par rapport à 2010, les prévisions pour 2012 laissent entrevoir une nouvelle diminution à ce chapitre.

Même si la rémunération ne constitue pas le seul moteur de mobilisation, les employeurs sont conscients de l’importance d’établir une structure salariale qui reconnaît le rendement individuel des employés, et ils s’en préoccupent. Également, dans l’ensemble, on ressent le besoin d’améliorer la rémunération globale afin d’attirer les travailleurs qualifiés essentiels pour l’organisation.

Donc, la mise sur pied d’un programme de rémunération au mérite compte parmi les principales tendances pour 2012. Ainsi, on assistera vraisemblablement au transfert d’une part du budget des salaires de base vers les éléments de rémunération variables. Mais, le perfectionnement des gestionnaires lorsqu’il s’agit de discuter de rémunération avec leur équipe retient aussi l’attention.

Il convient enfin de souligner une observation sans précédent en dix ans : le taux d’inflation en cours d’enquête dépassait l’augmentation moyenne de la masse salariale. Cependant, sans atteindre les augmentations antérieures à la récession, la progression salariale tend vers ces taux.


Tableau synthèse

Augmentations salariales prévues pour 2012 dans l’ensemble du Canada et du Québec
(valeurs moyennes en %, en tenant compte des zéros*)
selon les enquêtes des cabinets participants**

  QUÉBEC CANADA
Cadres de
direction
Cadres et
professionnels
Personnel
technique et
administratif
Cadres de
direction
Cadres et
professionnels
Personnel
technique et
administratif
  Moyenne
observée
Moyenne
observée
Moyenne
observée
Moyenne
observée
Moyenne
observée
Moyenne
observée
Agriculture, foresterie, pêche et chasse n. d. n. d. n. d. 3,0 % 3,0 % 2,5 %
Extraction minière et extraction de pétrole et de gaz n. d. n. d. n. d. 3,6 % 3,35 % 3,2 %
Services publics 1,9 % 2,5 % 2,9 % 2,4 % 2,58 % 2,4 %
Construction 3,2 % 3,2 % 3,2 % 3,3 % 3,35 % 3,35 %
Fabrication 2,87 % 2,85 % 2,63 % 3,05 % 2,98 % 2,95 %
Commerce de gros 2,73 % 2,65 % 2,57 % 2,75 % 2,75 % 2,7 %
Commerce de détail 2,15 % 1,6 % 2,05 % 2,8 % 2,75 % 2,65 %
Transport et entreposage 1,8 % 2,3 % 2,0 % 2,95 % 2,8 % 2,7 %
Industrie de l’information et industrie culturelle n. d. n. d. n. d. 3,3 % 2,9 % 2,7 %
Finance et assurances 3,9 % 3,0 % 3,0 % 3,48 % 3,35 % 3,3 %
Services immobiliers n. d. n. d. n. d. 2,95 % 3,1 % 3,2 %
Services professionnels, scientifiques et techniques 2,75 % 3,1 % 2,6 % 2,8 % 2,95 % 2,8 %
Services d’enseignement n. d. n. d. n. d. 2,7 % 2,8 % 2,9 %
Soins de santé et assistance sociale n. d. n. d. n. d. 2,3 % 2,88 % 2,7 %
Loisirs 2,3 % 2,3 % 2,3 % 2,2 % 2,2 % 2,2 %
Hébergement et restauration n. d. n. d. n. d. 3,0 % 3,0 % 2,9 %
Autres services 2,9 % 2,9 % 2,67 % 2,55 % 2,88 % 2,85 %
Administrations publiques 2,33 % 2,6 % 2,27 % 2,5 % 2,63 % 2,15 %
(*) Les prévisions détaillées de chaque cabinet participant sont présentées dans cette section.
(**) Les données figurant dans ce tableau sont présentées à titre indicatif. Elles ont pour objectif de dégager les grandes tendances, compte tenu du fait que les cabinets présentent soit des valeurs moyennes, soit des valeurs médianes.

Source : Prévisions salariales 2012

 

Droits réservés 2017, Ordre des conseillers en ressources humaines et en relations industrielles agréés du Québec.

 


Affaires RH Fondation CRHA Les relations du travail au Québec - Des témoins tracent la ligne du temps Objectif CRHA Prévention de la violence au travail