Mardi 16 octobre 2018
Ouvrir une session   |   Mon dossier
  |   Déconnexion

Les prévisions salariales 2007 du Groupe-conseil Aon

M. François Trottier, CRHA, conseiller principal, rémunération, a agi comme porte-parole du Groupe-conseil Aon dans ce dossier. M. Trottier peut être joint au 514 845-6231 ou par courrier électronique à l’adresse suivante : francois.trottier@aon.ca.

L'enquête sur les prévisions salariales 2007 menée par le Groupe-conseil Aon a permis de recueillir les données de 234 organisations canadiennes employant au total près de 725 000 personnes. La collecte des données a eu lieu de la mi-août à la mi septembre.

Les résultats de cette enquête se veulent un outil pour aider à la prise de décision portant sur la rémunération. Trois sujets y sont traités : les augmentations réelles accordées en 2006, les prévisions d'augmentation 2007 ainsi que les priorités identifiées par les organisations participantes en matière de rémunération globale pour l'année qui vient.

Selon notre enquête, les salaires devraient augmenter en moyenne de 3,3 % au Canada, en 2007. Cette majoration des salaires représentera une augmentation réelle du pouvoir d'achat des employés, puisque le taux de variation de l'indice des prix à la consommation (IPC) enregistré entre août 2005 et août 2006 était de 2,1 %. Notons que l'IPC a subi une baisse pour un troisième mois consécutif (2,5 % en juin et 2,4 % en juillet).

Les résultats détaillés pour les échelles salariales et les salaires
Les ajustements aux échelles salariales prévus en 2007 sont de 2,5 % en moyenne, soit presque le même pourcentage que l'augmentation moyenne des échelles en 2006 (2,4 %).

La hausse salariale de 3,3 % prévue en 2007 représente la valeur moyenne de l'augmentation des salaires individuels. Précisons que cette hausse comprend l'augmentation de l'échelle salariale, dans les cas où celle-ci est appliquée intégralement au salaire individuel, ainsi que les ajustements liés au mérite et à la progression dans l'échelle. Les augmentations de salaire accordées en 2006 ont été en moyenne de 3,2 %, soit exactement la prévision parue dans notre enquête de l'année dernière.

Tableau 1 : Résultats globaux
  Augmentation
moyenne prévue
en 2006
Augmentation
moyenne réelle accordée en 2006
Augmentation
moyenne prévue
en 2007
Salaires 3,2 % 3,2 % 3,3 %
Échelle salariale 2,3 % 2,4 % 2,5 %

Selon la province
Les augmentations de salaire prévues au Canada sont semblables d'une province à l'autre (de 3,1 % à 3,3 %), à l'exception de la Colombie-Britannique (3,5 %) et de l'Alberta (3,7 %). Cette projection pour l'Alberta nous semble conservatrice, notamment parce que notre échantillon pour cette province est constitué essentiellement de sociétés pancanadiennes ayant des activités en Alberta et n'englobe pas les entreprises du secteur pétrolier et gazier. Une étude récente de notre firme portant sur la région de l'Alberta confirme en effet que les entreprises de cette province répondent aux pressions d'un marché du travail en pleine ébullition en repensant et en modifiant de façon innovatrice les diverses composantes de la rémunération globale tout en haussant les échelles salariales et les salaires.

Tableau 2 : Résultats selon la province
  Nbre
org.1
Augmentations
accordées en 2006
Prévisions 2007
Salaire
(moy.)
Échelle
salariale (moy.)
Salaire
(moy.)
Échelle
salariale (moy.)
Ensemble du Canada 234 3,2 % 2,4 % 3,3 % 2,5 %
Alberta 67 3,4 % 2,3 % 3,7 % 2,5 %
Colombie-Britannique 62 3,2 % 2,3 % 3,5 % 2,7 %
Île-du-Prince-Édouard 16 2,7 % 2,3 % 3,3 % 2,7 %
Manitoba 41 3,1 % 2,4 % 3,3 % 2,5 %
Nouveau-Brunswick 36 2,7 % 2,2 % 3,1 % 2,5 %
Nouvelle-Écosse 42 3,0 % 2,6 % 3,2 % 2,6 %
Ontario 108 3,1 % 2,3 % 3,1 % 2,4 %
Québec 145 3,2 % 2,3 % 3,2 % 2,4 %
Saskatchewan 34 3,1 % 2,5 % 3,3 % 2,6 %
Terre-Neuve-et-Labrador 29 2,9 % 2,3 % 3,3 % 2,5 %
1  Étant donné qu'une organisation peut exercer des activités dans plusieurs provinces, ces nombres ne doivent pas être additionnés.

Selon le type d'emploi
Les hausses salariales moyennes accordées au Canada en 2006 ont varié de 2,7 % à 3,6 % selon le type d'emploi, tandis que les échelles salariales ont augmenté de 2,3 % — 2,4 %. Les prévisions pour 2007 sont de 2,8 % à 3,5 % pour les salaires et de 2,4 % — 2,5 % pour les échelles salariales. Les tableaux 3 et 4 présentent les résultats détaillés par type d'emploi avec les valeurs moyennes et médianes (50C).

Tableau 3 : Augmentations accordées en 2006 selon le type d'emploi
Type d’emploi Salaire Échelle salariale
Nbre
org.
50C1 Moy. Nbre
org.
50C1 Moy.
Cadres supérieurs 164 3,5 % 3,6 % 126 2,5 % 2,4 %
Cadres et professionnels 211 3,4 % 3,5 % 182 2,5 % 2,4 %
Personnel technique et administratif 208 3,0 % 3,3 % 181 2,5 % 2,4 %
Personnel horaire syndiqué 81 2,5 % 2,7 % 69 2,2 % 2,3 %
Personnel horaire non syndiqué 116 3,0 % 3,0 % 99 2,2 % 2,4 %
Tous les niveaux combinés (arrondi)     3,2 %     2,4 %
1  Le 50e percentile (50C) signifie la valeur au-dessous et au-dessus de laquelle on trouve 50 % des organisations.

 
Tableau 4 : Prévisions 2007 selon le type d'emploi
Type d’emploi Salaire Échelle salariale
Nbre
org.
50C1 Moy. Nbre
org.
50C1 Moy.
Cadres supérieurs 153 3,5 % 3,5 % 120 2,5 % 2,5 %
Cadres et professionnels 198 3,4 % 3,4 % 167 2,5 % 2,5 %
Personnel technique et administratif 194 3,1 % 3,4 % 167 2,5 % 2,5 %
Personnel horaire syndiqué 77 3,0 % 2,8 % 66 2,5 % 2,4 %
Personnel horaire non syndiqué 106 3,0 % 3,1 % 94 2,5 % 2,4 %
Tous les niveaux combinés (arrondi)     3,3 %     2,5 %
1  Le 50e percentile (50C) signifie la valeur au-dessous et au-dessus de laquelle on trouve 50 % des organisations.

Les priorités 2007 dans le domaine de la rémunération globale
Dans le contexte où plusieurs entreprises font face à des défis d'attraction et de fidélisation des talents, nous avons demandé aux organisations de nous indiquer leurs priorités 2007 dans le domaine de la rémunération globale. Voici les résultats pour l'ensemble du Canada :

Priorité  
Adopter ou revoir la stratégie de reconnaissance globale
Suivre de plus près les comparaisons avec le marché
Adopter ou adapter le régime d'intéressement à court terme (bonis annuels)
Revoir le régime d'avantages sociaux
Revoir la structure salariale ou en implanter une nouvelle

La priorité figurant en tête de liste des organisations consiste à implanter ou à revoir leur stratégie de reconnaissance globale. Le concept de reconnaissance globale est plus élargi que celui de la rémunération globale et inclut notamment le développement individuel et l'environnement de travail au sens large. Cette priorité peut démontrer une intention marquée des organisations de renforcer la cohésion des programmes existants ou de revoir l'ensemble des composantes plutôt que d'effectuer des modifications à la pièce.

Malgré les défis croissants liés à l'attraction et à la fidélisation des employés, les organisations envisagent d'utiliser des outils conventionnels pour composer avec cette nouvelle réalité, à savoir la comparaison avec le marché, la révision et l'implantation de régimes de bonis, la révision des avantages sociaux et de la structure salariale. Fait surprenant, bien qu'ils fassent l'objet de nombreuses discussions dans le domaine des ressources humaines, les programmes de reconnaissance pécuniaire ou non pécuniaire ainsi que les initiatives liées à l'équilibre travail-vie privée ne font pas partie des cinq priorités des organisations. Or, dans cette guerre appréhendée des talents, les entreprises qui envisageront des solutions innovatrices ne seront-elles pas justement celles qui se démarqueront des autres?

À propos du Groupe-conseil Aon
Groupe-conseil Aon est membre du réseau international des sociétés Aon. Avec ses quelque quatre cent cinquante employés répartis à Montréal, Québec et Saint-Georges, l’entreprise représente une force sur le marché des sociétés-conseils au Québec. Ailleurs au Canada, Aon Consulting emploie près de cinq cents personnes.

Site Web : www.aon.ca

 

Droits réservés 2018, Ordre des conseillers en ressources humaines et en relations industrielles agréés du Québec.

 


Affaires RH Fondation CRHA Les relations du travail au Québec - Des témoins tracent la ligne du temps Objectif CRHA Prévention de la violence au travail