Vendredi 26 mai 2017
Ouvrir une session   |   Mon dossier
  |   Déconnexion

Que font les membres de l'Ordre?

English version

Alors que le monde du travail se complexifie, marqué par les changements démographiques, les dirigeants ont besoin de travailleurs qualifiés, efficaces et mobilisés. Comment gérer ces précieux employés de façon à assurer l’avenir de l’entreprise? Une erreur d’embauche, un climat de travail malsain, une mauvaise organisation du travail, un taux de roulement élevé ou une structure de rémunération mal conçue peuvent nuire grandement à une organisation et les coûts peuvent être faramineux! 

Donc, dans un environnement très compétitif, la gestion du personnel n’est plus affaire d’amateur... 

Une fonction de plus en plus stratégique...

Dans les entreprises, la gestion des ressources humaines est devenue une fonction des plus stratégiques. Qu’est-ce que ça veut dire? En gros, le responsable des ressources humaines n’est plus un simple administrateur de programmes et de systèmes! Il est devenu un acteur clé qui contribue à l’atteinte des objectifs et à l’essor de l’entreprise en veillant à ce que les pratiques et programmes produisent une valeur ajoutée pour l’organisation, grâce à leur efficacité.  

C’est dire que le gestionnaire des ressources humaines contribue à la réflexion stratégique, qu’il recommande des stratégies en lien avec la vision de l’entreprise, de façon à maintenir la performance organisationnelle. Il exerce donc un rôle-conseil primordial. 

Par exemple, il élabore des plans d’action qui garantissent aux entreprises de conserver leurs meilleurs travailleurs, il propose des programmes de prévention qui permettent de diminuer le nombre d’accidents et de jours de travail perdus, il conçoit un système de rémunération compétitif qui vise à fidéliser les employés, etc. Et ce ne sont là que quelques exemples de l’étendue et de la complexité de la fonction ressources humaines. 

Bref, la gestion des ressources humaines est un domaine dans lequel l’improvisation et les demi-mesures n’ont pas leur place. 

Un conseiller compétent

C’est alors qu’intervient le conseiller en ressources humaines agréé (CRHA) ou en relations industrielles agréé (CRIA), un professionnel qui contribue au maintien et à l’amélioration de la performance des entreprises, par sa compréhension profonde des affaires et des meilleures pratiques de gestion des personnes. Comment peut-il y arriver? 

D’abord, grâce à sa compétence. Pour être admis au sein de l’Ordre des conseillers en ressources humaines agréés, le professionnel doit démontrer qu’il possède les connaissances requises dans tous les champs de pratique de la profession, que ce soit les relations du travail, la formation, la rémunération, la santé et la sécurité ou le recrutement. 

Ensuite, le professionnel doit conserver cette compétence. L’Ordre lui offre un programme de formation continue obligatoire qui lui permet de mettre ses connaissances à jour et d’apprendre de nouvelles pratiques. 

Le membre de l’Ordre a aussi accès à une foule d’outils d’information qui lui permettent d’être constamment au courant des tendances en matière de ressources humaines. Le Portail de l’Ordre, un site web incontournable dans son domaine, lui fournit notamment de la documentation essentielle à la pratique éclairée de sa profession. 

Un professionnel CRHA ou CRIA

Mais qu’est-ce qui différencie le CRHA ou le CRIA d’un autre professionnel qui n’est pas membre de l’Ordre des conseillers en ressources humaines agréés? Pourquoi embaucher un membre de l’Ordre? Pour plusieurs raisons... 

Faire affaire avec un CRHA ou un CRIA, c’est confier la gestion de son personnel à un professionnel dont la pratique est réglementée par une loi, le Code des professions du Québec, qui encadre le système professionnel québécois.  

Embaucher un CRHA ou un CRIA, c’est avoir recours à une personne qui a satisfait aux conditions d’admission exigeantes de son ordre professionnel, qui est soumise à un code de déontologie et qui doit respecter le secret professionnel. Ainsi, les renseignements relatifs aux relations du travail et aux salariés sont souvent hautement confidentiels et stratégiques. Avec un membre de l’Ordre, l’entreprise a la garantie que ces renseignements seront à l’abri.   

Faire appel à un CRHA ou à un CRIA, c’est aussi avoir la garantie que ses services répondent à des normes de qualité élevées, parce que l’Ordre contrôle ses activités professionnelles et sa compétence. Un comité d’inspection professionnelle vérifie la pratique des membres et émet des recommandations correctives, s’il y a lieu.  

Faire affaire avec un CRHA ou un CRIA, c’est enfin être protégé par une assurance-responsabilité professionnelle qui couvre un large éventail de services. En cas de faute professionnelle, cette assurance garantit que le membre de l’Ordre sera en mesure d’en réparer les conséquences financières. 

Bref, en choisissant de confier la gestion de son personnel à un membre de l’Ordre des conseillers en ressources humaines agréés, l’entreprise place son actif le plus précieux entre les mains d’un véritable professionnel, qui aura un impact direct sur sa performance et sur sa réussite. 

 

Droits réservés 2017, Ordre des conseillers en ressources humaines et en relations industrielles agréés du Québec.

 


Affaires RH Fondation CRHA Les relations du travail au Québec - Des témoins tracent la ligne du temps Objectif CRHA Prévention de la violence au travail