La vice-première ministre et ministre d'Etat des Finances, de l'Economie et de la Recherche, Pauline Marois décerne une Mention à l'Ordre des conseillers en ressources humaines agréés lors de la remise des Grands Prix québécois de la qualité

La vice-première ministre et ministre d'Etat des Finances, de l'Economie et de la Recherche, Pauline Marois décerne une Mention à l'Ordre des conseillers en ressources humaines agréés lors de la remise des Grands Prix québécois de la qualité le 18 oct.

L'Ordre des conseillers en ressourceshumaines et en relations industrielles agréés du Québec (Ordre des conseillers en ressources humaines agréés) a reçu une Mention, lors de la remise des Grands Prix québécois de la qualité qui avait lieu ce midi au Palais des Congrès de Montréal.

C'est la vice-première ministre du Québec, madame Pauline Marois, qui a remis cette reconnaissance au président-directeur général de l'Ordre, monsieur Florent Francoeur, à l'occasion d'une cérémonie officielle soulignant le Mois de la qualité.

Les Grands Prix québécois de la qualité, gérés conjointement par leministère de l'Industrie et du Commerce et le Mouvement québécois de laqualité, visent à reconnaître, tous les ans, les entreprises privées et les organismes publics ayant atteint le plus haut niveau de qualité, autant dans leur gestion que dans leur production, selon les critères rigoureux du Qualimètre, le système de mesure de la qualité au Québec.

La Mention reçue aujourd'hui par l'Ordre des conseillers en ressources humaines agréés récompense les efforts importants déployés par l'Ordre en matière de qualité. C'est ainsi que l'Ordre des conseillers en ressources humaines agréés a obtenu, en 1998, la certification ISO 9002, qui atteste son souci constant d'excellence. Il devenait ainsi la première association professionnelle dans le monde à obtenir cette certification. Plus récemment, il a reçu le « Prix Reconnaissance Association de l'année 2002 » de la Société canadienne des directeurs d'association (SCDA), division Québec. « Cette Mention atteste le dynamisme tous azimuts de notre organisme. Elle récompense les efforts del'ensemble de l'organisation pour développer une culture de la qualité à tous les niveaux et confirme sans équivoque notre vitalité et notre position de chef de file parmi les ordres professionnels au Québec », a mentionné monsieur Francoeur.

La participation à ce prestigieux concours permet aux entreprises d'avoir accès à un outil de diagnostic de classe mondiale. Chaque organisation participante se voit en effet remettre un rapport de rétro-information établissant les forces et les éléments à améliorer de l'ensemble de sagestion.

« Nous disposons ainsi, à titre d'organisation lauréate, d'un remarquable instrument de reconnaissance de la qualité de notre personnel, tout en profitant d'un outil de marketing efficace qui nous permet de faire la démonstration à nos membres et à la communauté des affaires de nos exigences en matière de qualité », a conclu monsieur Francoeur.

Rappelons que les Grands Prix québécois de la qualité constituent une référence de classe mondiale et sont comparables, par leur rigueur, aux prix de renommée internationale tels que le Deming (Japon), le Malcolm Baldrige National Quality Award (Etats-Unis) ou le Prix européen de la qualité.