Avis aux employeurs : salaire et bonis ne sont pas la clé de la performance des travailleurs

Selon plus de 85 % des travailleurs sondés, le salaire et les bonis ne sont pas les éléments qui contribuent le plus significativement à leur performance. Voilà l’un des principaux constats d’un sondage CROP-CRHA dévoilé dans le cadre du Congrès international francophone en ressources humaines 2013.

D’après les répondants, les deux éléments qui ont le plus grand impact sur leur performance sont l’autonomie dans l’exécution des tâches (30 %) et l’ambiance générale au travail (30 %). Précisons que les travailleurs âgés de plus de 55 ans sont ceux pour qui l’autonomie a l’effet le plus important (51 %), alors que l’ambiance de travail est l’élément qui compte le plus pour 39 % des travailleurs 18 à 34 ans.

« La croyance populaire nous porte à croire que, si les entreprises offrent un salaire plus élevé à leurs travailleurs, ceux-ci seront nécessairement plus productifs. Pourtant, plusieurs facteurs ont un impact beaucoup plus fort sur la performance que le salaire. Les résultats de ce sondage nous le démontrent bien et les employeurs doivent se le tenir pour dit », indique monsieur Florent Francoeur, CRHA, président-directeur général de l’Ordre des conseillers en ressources humaines agréés.

Qualité du milieu de travail : une note de 6,8/10
Les répondants à l’enquête ont donné une note globale de 6,8/10 à leur employeur pour la qualité du milieu de travail. Si seulement 9 % des répondants ont décerné une note parfaite de 10, à peine 8 % ont indiqué que la qualité de leur milieu de travail est mauvaise en lui accordant une note de 3 ou moins.

Comment améliorer cette note? Les travailleurs sondés ont principalement ciblé trois éléments pour y parvenir, soit un meilleur salaire de base (30 %), de meilleures conditions générales de travail (24 %) et une diminution de la charge de travail (12 %).

« Les entreprises du Québec font bonne figure sur le plan international en ce qui concerne la qualité du milieu de travail. Je crois que la note moyenne de 6,8/10 qui ressort de cette enquête l’indique bien. Il est vrai par contre qu’il y a toujours place à l’amélioration, mais je ne crois pas qu’un meilleur salaire est l’élément qui rendra les gens plus heureux et performants au travail. Les milieux de travail sont de plus en plus flexibles et axés sur la collaboration et je crois que la clé de la performance se situe davantage à ce niveau », conclut monsieur Francoeur.


Pour consulter le sondage, cliquez ici.

Information méthodologique
La collecte de données en ligne s’est déroulée du 17 au 21 octobre 2013 par l’intermédiaire d’un panel web. Au total, 1000 questionnaires ont été remplis. Notons que les questions de la présente étude ont été adressées uniquement aux employés salariés (n=517) et aux employés salariés et travailleurs autonomes (n=606).