Augmentations salariales prévues en 2014 malgré l’incertitude économique

Montréal, le 3 octobre 2013 – C’est aujourd’hui, dans le cadre du Rendez-vous de la rémunération organisé par l’Ordre des conseillers en ressources humaines agréés, que seront dévoilées les perspectives d’augmentation salariale 2014 pour le Québec et le Canada. L’Ordre est fier de présenter, depuis maintenant 12 ans, ces données indispensables à tous les gestionnaires du Québec.

L’augmentation salariale moyenne prévue pour le Québec en 2014 est de 2,7 %, tandis qu’elle se situe à 2,8 % pour l’ensemble du Canada. Ces résultats proviennent d'enquêtes menées auprès de 2749 entreprises par sept cabinets prestigieux spécialisés en rémunération : Aon Hewitt, Hay Group, Mercer, Morneau Shepell, Normandin Beaudry, Saucier Conseil et Towers Watson. En plus des données pour l’ensemble des travailleurs, les résultats combinés fournissent également les prévisions des hausses salariales anticipées par secteur d’activité et par catégorie d’emplois.

« Ces prévisions pour 2014 sont encourageantes dans le contexte économique actuel. L’économie mondiale est somme toute incertaine et les dernières données ne dressent pas le portait d’un Québec économiquement fort. Toutefois, la stabilisation du taux d’inflation tant au Québec qu’au Canada nous permet de croire que les travailleurs auront un peu plus d’argent dans leurs poches en 2014. D’ailleurs, c’est le cas pour le moment en 2013 avec une augmentation moyenne réelle de 2,2 % au Québec et de 2,3 % au Canada », commente Florent Francoeur, CRHA, président-directeur général de l'Ordre.

Prévision d’augmentation salariale 2014 : une année sous le signe de l’uniformité
L’année 2014 s’annonce homogène sur le plan des augmentations salariales. En effet, les hausses salariales attendues varient très peu entre les types d’emplois, tant au Québec qu’au Canada. Plus précisément, on note un écart de 0,2 pt % au Québec entre la catégorie d’emplois où une hausse plus importante est anticipée, soit les cadres et professionnels (2,8 %), et celle où la hausse la moins élevée est à prévoir, soit le personnel technique et administratif (2,6 %). Du côté canadien, une variation de 0,1 pt % est relevée entre ces mêmes catégories d’emplois.

Du côté sectoriel, la plus forte augmentation moyenne au Québec est prévue dans le secteur de l’enseignement et des services de santé, soit 3,2 %, suivi du secteur de l’hébergement et de la restauration à 3,1 %. À l’inverse, le secteur de l’administration publique prévoit la hausse générale la plus faible, soit 2,5 %. À l’échelle du Canada, le secteur où la hausse salariale moyenne anticipée est la plus importante est le secteur primaire, qui inclut notamment l’exploration de pétrole et de gaz, à 3,1 %. À l’inverse des données recueillies pour le Québec, le secteur de la santé et de l’éducation est celui où l’augmentation salariale prévue sera la plus faible au Canada, avec 2,5 %.

« La parité sera de mise en 2014 et c’est une tendance qui est présente déjà depuis quelques années en matière de rémunération. Encore une fois, les prévisions des cabinets démontrent que, même si le salaire demeure un élément important pour attirer et fidéliser un travailleur, plusieurs autres avantages, tels le télétravail ou une allocation santé et mieux-être par exemple, permettent aux entreprises de se démarquer sur le marché », conclut M. Francoeur.

Pour en savoir plus
Un tableau synthèse  de l'étude sur les prévisions salariales des employeurs pour 2014 est disponible en cliquant ici. [PDF]

Renseignements sur le Rendez-vous de la rémunération
Date :   le jeudi 3 octobre 2013
Heure :   8 h 25
Lieu :   Hôtel Omni Mont-Royal, Salon des Saisons, 1050, rue Sherbrooke Ouest, Montréal

Le programme du colloque est disponible ici : www.portailrh.org/