Marché de l’emploi : l’optimisme règne en ce trimestre estival

Le troisième trimestre de l’année 2013 s’annonce propice à l’embauche au sein des entreprises du Québec. Tel est le principal constat de la nouvelle édition du bulletin Flash-Emploi CRHA publié par l’Ordre des conseillers en ressources humaines agréés. Cette enquête prospective trimestrielle réalisée avec la collaboration d’AppEco analyse stratégique, une firme de consultation en analyse, stratégie et communication, présente les attentes des professionnels de la gestion des ressources humaines concernant l’évolution prochaine du marché de l’emploi au Québec.

Des perspectives favorables à l’embauche
Les données recueillies auprès de 324 professionnels de la gestion des ressources humaines laissent présager une progression intéressante du marché de l’emploi au Québec. Alors que 39,5 % des CRHA et CRIA ayant répondu à cette enquête disent anticiper une augmentation des embauches au cours des prochains mois, seulement 12,9 % prévoient une baisse des effectifs, pour une différence nette de +26,6 %. « Ces données nous permettent de croire que de nombreux postes seront bientôt créés au sein des entreprises du Québec. On peut par contre penser qu’en raison des vacances estivales, les entreprises doivent embaucher des travailleurs temporaires. Il faudra attendre les données du quatrième trimestre, en octobre, afin d’évaluer la durabilité des embauches qui seront effectuées durant ce troisième trimestre », indique Florent Francoeur, CRHA, président-directeur général de l’Ordre.

Bien que le congé scolaire ait pour effet d’élargir le bassin de main-d’œuvre disponible, trois professionnels sur dix pensent qu’ils devront redoubler d’efforts afin de pourvoir les postes vacants. Notons également une augmentation nette de +19,6 % des heures travaillées par employé, soit une différence nette deux fois plus importante qu’au premier trimestre de 2013 (+3,9 %). Les données recueillies auprès des professionnels de la gestion des ressources humaines laissent présager une belle vitalité du marché de l’emploi au Québec pour les prochains mois.

Augmentations salariales : des prévisions supérieures à l’inflation
Pour un quatrième trimestre consécutif, les attentes relatives à l’écart entre les hausses salariales et l’inflation sont nettement positives (+31,8 %). Plus précisément, les CRHA et CRIA affirment, dans une proportion de 89,4 %, que leur organisation envisage d’offrir aux employés une augmentation salariale équivalente ou supérieure à l’inflation.

La Capitale-Nationale et les grandes entreprises se démarquent
Pendant que la Capitale-Nationale a le vent dans les voiles sur le plan de l’emploi avec des indicateurs d’embauche nette (+75,0 %) et d’heures travaillées (+72,6 %) supérieurs à ceux de toutes les régions du Québec, les grandes entreprises laissent dernière elles la morosité des derniers trimestres (embauche nette +27,5 % comparativement à -0,2 % au trimestre précédent, heures travaillées +23,0 % comparativement à 9,8 % au deuxième trimestre.).

« Globalement, cette édition du bulletin Flash-Emploi CRHA laisse présager un avenir à court terme qui est encourageant. Il sera intéressant de voir comment le marché de l’emploi se comportera réellement, avec les données sur l’emploi et les heures travaillées qui seront prochainement publiées par Statistique Canada », conclut Florent Francoeur.

Pour obtenir le rapport détaillé, cliquez ici.

Notice méthodologique
Les indicateurs présentés dans ce bulletin trimestriel ont été compilés à partir des réponses à un sondage réalisé du 19 juin au 3 juillet 2013 auprès d’un échantillon aléatoire des membres de l’Ordre des conseillers en ressources humaines agréés (CRHA). Au total, 324 répondants validés ont participé à cette enquête, ce qui représente une marge d’erreur globale de 5,4 %, 19 fois sur 20. Dans le cas d’entreprises comptant plusieurs membres de l’Ordre, seule la réponse du principal dirigeant des ressources humaines de l’entreprise a été retenue. Les réponses ont été pondérées par la taille de l’entreprise et n’ont fait l’objet d’aucun ajustement saisonnier. En raison de l’arrondissement, le total des réponses peut ne pas égaler 100 %. L’analyse de cette enquête a été réalisée par AppEco analyse stratégique, une firme de consultation en analyse, stratégie et communication (www.appeco.ca).