Redémarrage du marché de l’emploi en vue pour le deuxième trimestre de 2012

Après un début d’année difficile, les professionnels de la gestion des ressources humaines prévoient un redémarrage du marché de l’emploi pour le deuxième trimestre de 2012. Tel est le principal constat de la nouvelle édition du bulletin Flash-Emploi CRHA publié par l’Ordre des conseillers en ressources humaines agréés. Cette enquête prospective trimestrielle réalisée avec la collaboration de Groupe d'analyse, une firme de consultation en économie, finance et stratégie d'affaires, présente les attentes des professionnels de la gestion des ressources humaines concernant l’évolution prochaine du marché de l’emploi au Québec.  

Pour ce deuxième trimestre de 2012, la différence nette dans les intentions d’embauche (% des répondants s’attendant à une hausse moins % s’attendant à une baisse) se situe à +25,5 %, soit une hausse de 2,9 % comparativement au trimestre précédent. Malgré cette légère augmentation, cet indicateur n’est pas au même niveau que l’an dernier, alors qu’une croissance de l’embauche était anticipée dans une proportion de  45,5  %.

Pour ce qui est des heures travaillées, 22,9 % des 305 professionnels sondés prévoient une augmentation des heures travaillées et, en contrepartie, seulement 2,9 % anticipent une baisse, ce qui représente une différence nette de +17,4 %. Cela représente une amélioration de 12,1 points de % par rapport aux données obtenues trois mois plus tôt.  

Les répondants à l’enquête ne semblent pas ressentir les effets du manque de main-d'œuvre aussi fortement qu’au trimestre précédent ni qu’à la même période en 2011. En effet, ils prévoient fournir plus d’efforts de recrutement dans une proportion nette de +43,0 % ce qui représente une baisse de 16,6 % comparativement au premier trimestre de 2012 et une baisse de 13,1 % par rapport à l’année dernière. À l’aube de la période estivale, ceci peut s’expliquer par une disponibilité accrue de la main-d’œuvre.

« Après une période plus difficile au début de 2012, l’enquête démontre que le marché de l’emploi sort de son hibernation. Si on ajoute à cela les données encourageantes sur le chômage et l’optimiste des entreprises canadiennes et québécoises, tout porte à croire que le deuxième trimestre sera une bonne période tant pour les entreprises que pour les travailleurs », a indiqué Florent Francoeur, CRHA, président-directeur général de l’Ordre des conseillers en ressources humaines agréés.  

Les PME et le secteur manufacturier plus dynamique

Les entreprises de moins de 99 employés semblent redémarrer plus rapidement que les entreprises de plus de 100 employés. Non seulement sont-elles dans un mode embauche, à +45,6 %, mais elles prévoient aussi octroyer, dans une proportion nette de +5,1 %, des augmentations salariales supérieures à l’inflation. Le secteur manufacturier prévoit quant à lui que ses efforts de recrutement croîtront de plus de 20 % et que ses heures travaillées augmenteront dans une proportion de 23,9 % comparativement à trois mois plus tôt.

Pour obtenir le rapport détaillé, cliquez ici.

Pour obtenir une entrevue avec M. Florent Francoeur, veuillez communiquer avec Justine Delisle.

Notice méthodologique

Les indicateurs présentés dans ce bulletin trimestriel ont été compilés à partir des réponses à un sondage réalisé du 5 au 19 mars 2012 auprès d’un échantillon aléatoire des membres de l’Ordre des conseillers en ressources humaines agréés (CRHA). Au total, 305 répondants validés ont participé à cette enquête, ce qui représente une marge d’erreur globale de 5,5 %, 19 fois sur 20. Dans le cas d’entreprises comptant plusieurs membres de l’Ordre, seule la réponse du principal dirigeant des ressources humaines de l’entreprise a été retenue. Les réponses ont été pondérées par la taille de l’entreprise et n’ont fait l’objet d’aucun ajustement saisonnier. En raison de l’arrondissement, le total des réponses peut ne pas égaler 100 %. L’analyse de cette enquête a été réalisée par la firme Groupe d’analyse, spécialisée en conseils en économie, finance et stratégie d’affaires (www.groupedanalyse.ca).