Des normes de pratique pour les chasseurs de têtes... enfin!

Les chasseurs de têtes membres de l’Ordre des conseillers en ressources humaines agréés doivent maintenant se conformer à des normes de pratique spécifiques quand ils recrutent des candidats. 

Tout le monde a sa petite histoire ratée de recrutement… Un candidat qui n’obtient aucun suivi de son dossier, un recruteur qui ne respecte pas la confidentialité du client qu’il représente, un chasseur de têtes qui envoie des CV à une entreprise pour damer le pion à son compétiteur qui a eu le mandat, etc. 

En créant le Code de conduite à l’usage des conseillers en recherche de cadres, l’Ordre veut encadrer cette activité afin de protéger le public et les entreprises qui font affaire avec des chasseurs de têtes. « Quelquefois, les gens s’improvisent chasseurs de têtes et ne connaissent pas certains principes de base de la profession; la recherche et le placement de candidats se font alors dans des conditions inadéquates et c’est pourquoi nous tenons à mieux encadrer ce champ d’expertise », explique Florent Francoeur, CRHA, président-directeur général de l’Ordre.  

Établies après consultation de plusieurs spécialistes, les normes du Code de conduite poursuivent en effet deux objectifs :

  • guider le chasseur de têtes dans sa pratique;
  • servir de référence aux candidats ou aux clients qui font affaire avec des chasseurs de têtes.

Les chercheurs d’emploi, les travailleurs et les entreprises peuvent choisir de faire affaire avec un chasseur de têtes qui est l’un des 8500 membres de l’Ordre et qui offre ainsi une protection additionnelle à ses clients. « C’est un sceau de qualité pour le client qui a accès à certains recours s’il n’est pas satisfait », indique M. Francoeur. 

Conflits d’intérêt, confidentialité, transparence sont parmi les sujets abordés dans ce Code de conduite à l’usage des conseillers en recherche de cadres. On peut consulter le Code ainsi que notre foire aux questions et des vidéos sur le sujet à l’adresse suivante : www.portailrh.org/codedeconduite 

Il est à noter que les agences de placement ne sont pas visées par le Code de conduite à l’usage des conseillers en recherche de cadres.

À propos de l'Ordre
Fort de près de 8500 membres, l'Ordre des conseillers en ressources humaines agréés est le cinquième plus grand regroupement au monde dans son domaine. Il est le seul organisme au Québec à décerner à des professionnels de la gestion des ressources humaines un titre qui atteste leur compétence.

L'Ordre est un leader en matière de pratiques de gestion des employés. Avec une volonté constante d'innovation, il soutient le perfectionnement continu des conseillers en ressources humaines agréés (CRHA) et des conseillers en relations industrielles agréés (CRIA) et participe ainsi au maintien de l'équilibre entre le bien-être des employés et la réussite des organisations. Il veille avec vigilance à ce que cette fonction aux multiples facettes demeure à la fine pointe des solutions propres à répondre aux grands enjeux qui touchent la main-d'œuvre.

Par ses interventions publiques, l'Ordre contribue à l'avancement et à la notoriété de la profession et exerce un rôle d'influence majeur dans le monde du travail au Québec.