Un potentiel qui dort dans nos entreprises? – Résultats d’un sondage CROP-CRHA

Les compétences des travailleurs seraient sous-utilisées dans plusieurs milieux de travail québécois. C’est du moins ce que conclut l’Ordre des conseillers en ressources humaines agréés devant les résultats d’un sondage CROP-CRHA réalisé le mois dernier.

Le sondage révèle notamment que plus d’un tiers des travailleurs québécois (34 %) estiment que leur employeur n’utilise pas pleinement leur potentiel ou leurs compétences. Dans la région de Montréal, ce pourcentage s’élève jusqu’à 44 %. « La gestion des talents est un enjeu important dans les entreprises actuellement. Les employeurs doivent utiliser pleinement les compétences de leurs salariés, au risque de les voir partir pour aller dans une entreprise qui leur offrira davantage de défis. Les employés ne doivent pas hésiter non plus à communiquer davantage leurs intérêts à leur supérieur pour faire avancer leur carrière », a indiqué M. Florent Francoeur, CRHA, président-directeur général de l’Ordre.

Malgré tout, les travailleurs demeurent performants…
Même si nombre de travailleurs sentent que l’on n’utilise pas pleinement leur potentiel, leur performance semble demeurer au rendez-vous. En effet, dans le sondage CROP-CRHA, 71 % des répondants estiment répondre aux attentes de leur patron et 26 % disent les dépasser.

« Cela nous montre que les travailleurs québécois ne baissent pas les bras. Mais, il faut se méfier : ce n’est pas parce qu’on continue de performer qu’on ne songe pas à changer d’emploi. Les employeurs ont donc intérêt à demeurer vigilants et ne pas avoir peur de donner de nouveaux défis à leurs employés. Du talent qui dort ou qui fuit pour se faire valoir chez les compétiteurs, ce n’est jamais payant pour une organisation », a conclu M. Francoeur.

Pour en savoir plus...
Les résultats complets du sondage CROP-CRHA sont disponibles en cliquant ici.