Prévisions salariales 2010 : les employeurs demeurent prudents – Résultats d’une étude de l’Ordre des conseillers en ressources humaines agréés

Les employeurs demeurent prudents. Ils s’apprêteraient à consentir des augmentations moyennes de 2,57 % au Québec et de 2,67 % au Canada, soit les taux les plus faibles depuis près de 10 ans, même s’ils restent plus élevés que l’inflation. C’est ce que révèle une étude effectuée pour l’Ordre des conseillers en ressources humaines agréés dont les résultats ont été dévoilés ce matin à l’occasion de son Rendez-vous annuel de la rémunération.

Cette étude majeure présente les résultats d’enquêtes menées auprès de 2507 organisations canadiennes par huit cabinets spécialisés en rémunération figurant parmi les plus prestigieux au Canada. Il s’agit de : Aon Conseil, Le Groupe Hay, Hewitt et associés en collaboration avec Normandin Beaudry, Mercer, Consultation en ressources humaines, Morneau Sobeco, Saucier Conseil, Towers Perrin et Watson Wyatt.

Les prévisions des employeurs pour le Québec en 2010
Au Québec, l’augmentation moyenne devrait se situer à 2,57 %. « Ce taux s’apparente à l’augmentation de 2,5 % escomptée par les travailleurs dans un sondage CROP publié également aujourd’hui. C’est dire que les employeurs et les travailleurs semblent au même diapason », souligne Florent Francoeur, CRHA, président-directeur général de l’Ordre.

Première cette année : les cadres de direction, les cadres et professionnels et le personnel technique et administratif devraient recevoir la même augmentation. L’attention médiatique dorénavant accordée à la rémunération des cadres dirigeants pourrait bien être en cause.

Tout indique que les employés des services publics seront les plus choyés cette année. En effet, l’augmentation moyenne pour ce secteur devrait s’établir à 3,7 %. Cependant, les effectifs de l’industrie de l’information et de l’industrie culturelle, bons derniers, devraient recevoir une augmentation moyenne de seulement 1,3 %.

Les prévisions des employeurs pour le Canada en 2010
Légèrement plus élevée, la moyenne canadienne des augmentations devrait atteindre 2,67 %. C’est le personnel du service de l’enseignement qui recevra la plus forte augmentation avec, en moyenne, 3,32 %.

D’un océan à l’autre, c’est le secteur agriculture, foresterie, pêche et chasse qui obtient l’augmentation la plus faible, soit en moyenne de 1,74 %. Les cadres de direction de ce groupe sont ceux qui écopent le plus à cause de cette tendance. Au Canada, ils arrivent à la queue du peloton avec une augmentation moyenne de 1,53 %.

Enfin, pour l’année à venir, le contrôle des coûts demeure une préoccupation importante des employeurs; mais ces derniers entendent également travailler d’autres aspects de la gestion de la rémunération globale tels que : leur stratégie de reconnaissance et la gestion de la performance, la structure salariale, le système d’évaluation des emplois et l’équité salariale.

« Les entreprises qui tireront leur épingle du jeu dans le contexte actuel sont celles qui établiront un équilibre entre les pratiques reliées à la rémunération, les besoins des employés et les objectifs d’affaires. C’est là un enjeu qui requiert beaucoup d’expertise et de doigté, alors que les organisations ne peuvent pas se permettre de perdre leurs talents », a conclu M. Florent Francoeur.

Pour en savoir plus
Un tableau synthèse de l’étude sur les prévisions salariales des employeurs en 2010 est présenté en annexe.

Tableau synthèse
Canada

Augmentations salariales prévues pour 2010 (en tenant compte des zéros) selon les enquêtes des cabinets participants*
 

  Cadres de direction Cadres moyens et professionnels Personnel technique et administratif
  Moyenne observée Moyenne observée Moyenne observée
Agriculture, foresterie, pêche et chasse

1,53 %

1,87 %

1,83 %

Extraction minière et extraction de pétrole et de gaz

3,08 %

3,24 %

3,14 %

Services publics

3,2 %

3,2 %

3,2 %

Construction

2,55 %

2,65 %

2,65 %

Fabrication

2,53 %

2,55 %

2,49 %

Commerce de gros

2,7 %

2,67 %

2,57 %

Commerce de détail

2,52 %

2,48 %

2,44 %

Transport et entreposage

1,95 %

2,05 %

2,15 %

Industrie de l’information et industrie culturelle

1,9 %

1,8 %

1,95 %

Finance et assurances

2,63 %

2,75 %

2,75 %

Services immobiliers

2,5 %

3,0 %

3,05 %

Services professionnels, scientifiques et techniques

2,65 %

2,73 %

2,65 %

Gestion de sociétés et d’entreprises

n.d.

n.d.

n.d.

Services administratifs, de soutien, de gestion des déchets et d’assainissement

n.d.

n.d.

n.d.

Services d’enseignement

3,25 %

3,3 %

3,4 %

Soins de santé et assistance sociale

3,2 %

3,2 %

3,2 %

Loisirs

3,0 %

3,0 %

3,0 %

Hébergement et restauration

2,65 %

2,4 %

2,25 %

Autres services

2,73 %

2,7 %

2,63 %

Administrations publiques

3,28 %

2,88 %

2,73 %

Tableau synthèse
Québec

Augmentations salariales prévues pour 2010 (en tenant compte des zéros) selon les enquêtes des cabinets participants*

  Cadres de direction Cadres moyens et professionnels Personnel technique et administratif
  Moyenne observée Moyenne observée Moyenne observée
Agriculture, foresterie, pêche et chasse

2,8 %

2,6 %

2,6 %

Extraction minière et extraction de pétrole et de gaz

2,8 %

2,8 %

2,8 %

Services publics

4,1 %

3,6 %

3,4 %

Construction

n.d.

n.d.

n.d.

Fabrication

2,53 %

2,43 %

2,47 %

Commerce de gros

2,4 %

2,5 %

2,17 %

Commerce de détail

2,85 %

2,8 %

2,63 %

Transport et entreposage

2,0 %

2,0 %

2,0 %

Industrie de l’information et industrie culturelle

1,3 %

1,3 %

1,3 %

Finance et assurances

2,83 %

2,83 %

2,86 %

Services immobiliers

2,9 %

2,9 %

2,87 %

Services professionnels, scientifiques et techniques

2,9 %

2,6 %

2,03 %

Gestion de sociétés et d’entreprises

n.d.

n.d.

n.d.

Services administratifs, de soutien, de gestion des déchets et d’assainissement

n.d.

n.d.

n.d.

Services d’enseignement

3,0 %

3,0 %

2, 8 %

Soins de santé et assistance sociale

2,0 %

2,0 %

2,0 %

Loisirs

1,8 %

1,8 %

1,8 %

Hébergement et restauration

n.d.

n.d.

n.d.

Autres services

2,7 %

3,0 %

3,0 %

Administrations publiques

3,25 %

3,3 %

2,85 %