Les travailleurs anticipent que leur augmentation salariale sera inférieure de 30 % à celle de l'an dernier – Résultats d'un sondage CROP-CRHA

Les travailleurs québécois s'attendent, en moyenne, à recevoir des augmentations salariales de 30 % inférieures à celles de l'an passé. C'est ce que révèle un sondage CROP commandé par l'Ordre des conseillers en ressources humaines agréés et dont les résultats ont été dévoilés ce matin dans le cadre de son Rendez-vous annuel de la rémunération.

Une augmentation moyenne attendue de 2,5 % en 2010
Cette année, les travailleurs québécois semblent plus pessimistes que l'an dernier à pareille date. À la lumière du sondage, on observe que les travailleurs s'attendent à recevoir en moyenne 2,5 % d'augmentation au cours de la prochaine année, alors que pourcentage était de 3,6 % à la même période l'an dernier.

Par ailleurs, les femmes escomptent recevoir 2,2 % d'augmentation en 2010, alors que les hommes s'attendent à recevoir 2,8 %.

Autre fait à souligner : près d'un travailleur sur cinq (18 %) n'envisage aucune augmentation en 2010. Ce pourcentage se chiffrait à 14 % l'an dernier.

Conditions de travail : les entreprises gardent le cap…
Le sondage CROP-CRHA a également tenté de mettre en lumière les effets de la crise sur certaines des conditions de travail des salariés québécois.

Plus des deux tiers (68 %) des travailleurs affirment que leur salaire a augmenté au cours de la dernière année, alors que 31 % disent qu'il a diminué (6 %) ou est resté inchangé (25 %).

Quant aux heures habituelles de travail, il semble que la crise a eu peu d'effets puisque 77 % des travailleurs déclarent qu'elles sont restées inchangées au cours de la dernière année. Même scénario en ce qui a trait aux possibilités de formation offertes par l'employeur et aux avantages des régimes d'assurance collective : respectivement 79 % et 75 % des salariés affirment qu'ils sont demeurés les mêmes malgré la crise économique.

…mais d'autres entreprises négligent la reconnaissance
Enfin, si 75 % des travailleurs québécois indiquent qu'ils sont satisfaits de la reconnaissance (félicitations, notes d'appréciation, etc.) témoignée par leur employeur au cours de la dernière année, ce sont tout de même 25 % des salariés qui affirment le contraire.

« Nous sommes heureux que les conditions de travail aient été maintenues dans beaucoup d'entreprises, malgré la crise économique. Par contre, l'absence de reconnaissance ressentie par 25 % des travailleurs nous préoccupe. Les marques d'appréciation sont essentielles à la motivation des employés, motivation qu'il importe de maintenir, particulièrement en période d'instabilité économique », a indiqué M. Florent Francoeur, CRHA, président-directeur général de l'Ordre.

Pour en savoir plus
Les faits saillants de ce sondage CROP-CRHA sont présentés en annexe. Les résultats complets sont disponibles en cliquant ici.

 
   

Résultats du sondage CROP-CRHA
Faits saillants

 

Pourcentages moyens d'augmentation
 

Sexe

% d'augmentation
attendu en 2010
% d'augmentation
attendu l'an dernier
Ensemble des travailleurs 2,5 % 3,6 %
Hommes 2,8 % 3,7 %
Femmes 2,2 % 3,4 %

Répartition des travailleurs (en %) par catégorie de pourcentage d'augmentation
 

Catégories - %
d'augmentation

Augmentation attendue
en 2010 - % de travailleurs
Augmentation attendue
l'an dernier - % de travailleurs
Aucune augmentation 18 % 14 %
Moins de 1 % 5 % 3 %
De 1 à 2,9 % 38 % 29 %
De 3 à 4,9 % 13 % 22 %
De 5 à 9,9 % 5 % 11 %
10 % et plus 4 % 7 %
Ne sait pas / Refus 17 % 15 %