Un vent d’optimisme emporte les travailleurs québécois – Résultats d’un sondage CROP-CRHA

Malgré les aléas de la crise économique, un fort vent d’optimisme règne chez les travailleurs québécois face à l’avenir. Telle est la conclusion de l’Ordre des conseillers en ressources humaines agréés à la suite des résultats d’un sondage CROP-CRHA publié à l’occasion de la fête du Travail. 

Des travailleurs confiants en l’avenir
Le sondage démontre en effet que 83 % des travailleurs se disent optimistes quant à l’avenir de leur organisation. Au chapitre des différences, on remarque que, dans la grande région de Montréal, ce pourcentage se situe à 78 %, alors qu’il est de 94 % dans la région de Québec. Par ailleurs, parmi les travailleurs à plus faibles revenus, le pourcentage d’optimistes chute à 67 %. 

« On ne peut que se réjouir de ce climat d’optimisme, sachant son impact positif sur la motivation des travailleurs », a indiqué M. Florent Francoeur, CRHA, président-directeur général de l’Ordre.   

La charge de travail : une préoccupation importante
Toutefois, les travailleurs affichent certaines préoccupations importantes. Lorsqu’on leur demande quelle devrait être la priorité de leur employeur en matière de gestion des ressources humaines au cours des prochains mois, la charge ou l’organisation du travail arrivent en tête de liste avec 23 % des mentions. On remarque que ce pourcentage s’élève à 40 % chez ceux dont le revenu se situe entre 80 000 $ et 100 000 $.

En outre, la rémunération et les avantages sociaux (20 % des mentions) devraient être la seconde priorité des employeurs dans les mois à venir. La communication au sein de l’entreprise occupe le troisième rang avec 15 % des mentions.

Chez les travailleurs à plus faibles revenus (40 000 $ et moins), les priorités diffèrent. En effet, on remarque qu’avec 32 % des mentions, c’est l’amélioration de la rémunération et des avantages sociaux qui arrive au premier rang des priorités auxquelles devraient s’attaquer leur employeur dans les mois à venir. 

« Au moment où plusieurs annoncent la fin imminente de la crise, il est primordial que les employeurs agissent sur ces enjeux identifiés par leurs employés, car ils sont directement en lien avec la productivité actuelle et future des travailleurs », a conclu M. Francoeur.

Les résultats complets du sondage CROP-CRHA sont disponibles en cliquant ici.