La crise n’affecterait pas les vacances des travailleurs – Résultats d’un sondage CROP-CRHA

Tout indique que les vacances des travailleurs québécois ne sont pas trop affectées par la crise. Telle est la conclusion de l’Ordre des conseillers en ressources humaines agréés aux résultats d’un sondage CROP commandé en mai dernier.

En effet, 14 % des travailleurs envisagent de prendre moins de semaines de vacances cet été par rapport à l’an passé. Les deux tiers (66 %) en prendront un nombre égal et 17 % envisagent d’en prendre davantage.

Une moyenne de deux semaines et demie de vacances…
Le sondage CROP-CRHA révèle que les travailleurs québécois prendront en moyenne 2,5 semaines de vacances d’ici au mois de septembre. Il n’en demeure pas moins qu’un peu plus d’un travailleur sur dix (12 %) n’aura pas de répit cet été et que 22 % envisagent de prendre une semaine ou moins de repos. La moitié des travailleurs auront deux (28 %) à trois (22 %) semaines de vacances et 24 %, quatre semaines et plus.

On note aussi que ce sont les femmes (30 %) et les personnes plus scolarisées (37 %) qui seront les plus nombreuses à prendre quatre semaines et plus de vacances.

« Dans l’ensemble, ces résultats sont tout à fait comparables à ceux que nous avons obtenu au cours des trois dernières années. On peut donc conclure que la crise ne semble pas avoir d’incidence sur l’octroi des vacances dans les entreprises. C’est là une bonne nouvelle car les vacances sont indispensables pour permettre aux travailleurs de refaire le plein. Elles ont un impact positif et direct sur la santé physique, la productivité et la motivation », a conclu M. Florent Francoeur, CRHA, président-directeur général de l’Ordre.

Les résultats du sondage CROP-CRHA sont disponibles en cliquant ici.