Crise économique : les employeurs maintiennent leur contribution au REER de leurs employés – résultats d’un sondage CROP-CRHA

Malgré la crise économique, 84 % des travailleurs dont l’employeur contribue à leur REER affirment que cette contribution sera égale, voire supérieure à celle de l’an passé. C’est ce que dévoilent les résultats d’un sondage CROP effectué en janvier 2009 pour le compte de l’Ordre des conseillers en ressources humaines agréés.

« Évidemment, dans un contexte d’affaires plus difficile, les employeurs peuvent être tentés de couper dans certains avantages sociaux. Cependant, cela n’est pas nécessairement une bonne stratégie pour garder les troupes bien motivées et donc plus productives. Les résultats du sondage nous montrent que les employeurs québécois semblent l’avoir compris », a indiqué M. Florent Francoeur, CRHA, président-directeur général de l’Ordre.

La contribution des employeurs aux REER : quelques variations
Plus précisément, le sondage révèle que 69 % des travailleurs dont l’employeur contribue à leur REER estiment que, malgré la crise, cette contribution sera cette année égale à celle de l’an passé et 15 % d’entre eux disent qu’elle sera supérieure. Seulement 6 % affirment qu’elle sera inférieure et 10 % ne semblent pas savoir le sort qui sera réservé à cet avantage cette année.

Par ailleurs, dans l’ensemble, 37 % des travailleurs québécois affirment que leur employeur contribue à leur REER. Ce pourcentage s’élève à 45 % chez les ménages dont le revenu annuel est de 60 000 $ ou plus et à 54 % dans la région de Québec.

Des REER et des fonds de pension affectés par la crise?
Enfin, 45 % des travailleurs affirment que la crise économique actuelle a affecté de façon très ou assez importante leur fonds de pension ou leur REER. Cependant, 51 % estiment que cet impact est peu ou pas du tout important.

Pour obtenir les résultats complets du sondage CROP-CRHA, cliquez ici.