Fidélité à l’employeur, respect de l'autorité et âge de la retraite : le point de vue des générations X, Y et Boomers – Résultats d'un sondage CROP-Ordre des conseillers en ressources humaines agréés

Les différentes générations de travailleurs sont-elles plus ou moins fidèles à leur employeur? À quel âge comptent-elles prendre leur retraite? Qu’en est-il du respect de l’autorité? C’est ce qu’explore un sondage CROP dévoilé par l’Ordre des CRHA et CRIA du Québec (Ordre des conseillers en ressources humaines agréés) à l’occasion de la deuxième journée de son congrès annuel.

La fidélité à l’employeur

Le sondage CROP-Ordre des conseillers en ressources humaines agréés aborde la question de la fidélité des travailleurs à leur employeur. À ce sujet, on note principalement que :

  • neuf travailleurs sur dix se disent fiers (tout à fait : 60 %, plutôt : 31 %) de travailler pour leur employeur actuel, les plus enthousiastes étant les employés très satisfaits de leur travail;
  • huit travailleurs sur dix manifestent fermement (52 %) ou modérément (28 %) l’intention de travailler longtemps pour leur employeur actuel;
  • enfin, 53 % des travailleurs salariés interrogés par CROP seraient « prêts à changer d’employeur n’importe quand si on m’offrait ailleurs de meilleures conditions de travail » : 30 % se disent tout à fait d’accord avec cette affirmation et 23 % plutôt d’accord.
    • Notons que la proportion d’appuis à cette affirmation a tendance à décroître avec l’âge des répondants, passant de 67 % chez les 18-28 ans et à 27 % chez les plus de 60 ans.

« Actuellement, on considère généralement qu’il est peu probable qu’un nouveau venu sur le marché du travail fasse toute sa carrière dans la même entreprise. Néanmoins, il est encourageant de constater que la très grande majorité des personnes interrogées sont fières de travailler pour leur employeur actuel », a indiqué M. Florent Francoeur, CRHA, président-directeur général de l’Ordre des conseillers en ressources humaines agréés.

Le respect de l’autorité

Les travailleurs ont également été interrogés sur leur rapport à l’autorité. Ainsi, on constate que :

  • le respect de l’autorité est partagé par la majorité (89 %) des travailleurs, mais ne se manifeste pas avec la même intensité chez tous; ainsi, 43 % adhèrent complètement à l’affirmation : « Je respecte toujours les décisions de mes patrons, pourvu qu'elles respectent l'éthique, même lorsque je ne suis pas d'accord avec ces décisions », alors que 46 % y adhèrent modérément;
  • on ne note pas de différences significatives à cet égard entre les diverses générations de travailleurs.

« Cela vient briser un autre mythe concernant le rapport à l’autorité des générations de travailleurs », a ajouté M. Francoeur.

La retraite

Peut-on noter des différences générationnelles quant aux conditions et à l’âge anticipé de la retraite? Tout indique que non. Par ailleurs, le sondage montre que :

  • un peu plus du tiers (36 %) des travailleurs salariés œuvrent dans des entreprises ou organisations où l’employeur ne contribue d’aucune façon à leur retraite. Une proportion comparable (35 %) travaille pour un employeur qui offre un régime de pension et 24 % ont un employeur qui contribue à leur REÉR;
  • l’âge moyen anticipé pour la retraite est de 61,5 ans. L’analyse des résultats révèle que les travailleurs autonomes prévoient prendre leur retraite un peu plus tard (63,7 ans) que les salariés (61,1 ans).

Enfin, mentionnons que les résultats du sondage CROP/Ordre des conseillers en ressources humaines agréés sont disponibles en format PDF.