65 % des travailleurs québécois contribueront à leur REER cette année : résultats d’un sondage CROP-Ordre des conseillers en ressources humaines agréés

L'épargne en vue de la retraite est un sujet préoccupant sans compter que le fait pour les employeurs de contribuer aux REER de leurs employés peut constituer un bon moyen de fidélisation. C'est pourquoi l'Ordre des CRHA et CRIA du Québec (Ordre des conseillers en ressources humaines agréés) présente les résultats d'un sondage CROP-Express sur les REER. Ce dernier révèle que 65 % des travailleurs québécois prévoient contribuer à leur REER d'ici le 28 février. Par contre, le tiers (33 %) d'entre eux n'en feront pas autant.

Quelques différences socio-démographiques
Tout indique que la scolarité et le niveau de revenus ont une influence positive sur la contribution à un REER. En effet, la proportion de travailleurs qui contribueront à leur REER s'élève à 75 % chez ceux qui ont un niveau de scolarité de 16 ans ou plus. Ce pourcentage se chiffre à 81 % chez les ménages qui ont un revenu annuel de plus de 60 000 $ contre seulement 44 % chez ceux dont le revenu est situé entre 20 000 $ et 40 000 $.

Une contribution moyenne de 3200 $
Le sondage révèle également que les travailleurs qui prévoient contribuer à leur REER verseront une cotisation de 3200 $ en moyenne, incluant lorsqu'il y a lieu, la contribution de l'employeur. On note cependant un écart important entre les hommes et les femmes à cet égard. En effet, les femmes prévoient verser une cotisation de 2400 $ en moyenne et les hommes de 3800 $.

On note également que 16 % des travailleurs prévoient faire une cotisation de moins de 1000 $ à leur REER, 39 % de 1000 $ à 2999 $ et seulement 5 % feront une contribution de 10 000 $ ou plus.

La contribution des employeurs…
Enfin, parmi les travailleurs ayant l'intention de cotiser à leur REER, 35 % des salariés affirment que leur employeur y contribue, alors que 58 % disent le contraire. Au chapitre des différences, on note que 40 % des travailleurs dont le revenu annuel se chiffre à plus de 60 000 $ ont un employeur qui contribue à leur REER comparativement à 35 % dans l'ensemble. Cette proportion s'abaisse à 22 % chez les travailleurs dont le revenu se situe entre 20 000 $ et 40 000 $.

Les résultats du sondage CROP/Ordre des conseillers en ressources humaines agréés sont disponibles en format PDF.