Congé des fêtes : les travailleurs québécois prendront en moyenne 7 jours de congé. Résultats d’un sondage CROP-Ordre des conseillers en ressources humaines agréés.

Les travailleurs québécois prendront en moyenne sept jours de congé pendant la période des fêtes. C’est ce que révèle un sondage CROP Express effectué en novembre 2005 pour le compte de l’Ordre des CRHA et CRIA du Québec (Ordre des conseillers en ressources humaines agréés)1.

Si, dans l’ensemble, les travailleurs comptent s’absenter sept jours ouvrables et/ou fériés entre le 19 décembre 2005 et le 8 janvier 2006, cette moyenne s’élève à neuf jours chez les travailleurs âgés de 55 ans et plus. « Cela peut être dû au fait que les travailleurs plus âgés comptent plus d’ancienneté et ont donc plus de jours de vacances que les plus jeunes », a indiqué M. Florent Francoeur, CRHA, président-directeur général de l’Ordre des conseillers en ressources humaines agréés.

Le sondage révèle également que 10 % des répondants s’absenteront entre 15 et 21 jours au cours de la même période, alors que 12 % ne prendront aucun jour de congé.

Une moyenne de 5 jours de congé payés
Le sondage montre que, dans l’ensemble, cinq des sept jours de congé que prendront les travailleurs (jours ouvrables et fériés) seront rémunérés par les employeurs. À l’opposé, 11 % des répondants ont affirmé qu’aucun jour de congé ne sera payé par l’employeur.

On note enfin que 18 % des travailleurs seront rémunérés entre 8 et 14 jours et que ce pourcentage s’élève à 25 % chez les travailleurs dont le revenu familial est supérieur à 60 000 $ annuellement.

Les résultats du sondage CROP/Ordre des conseillers en ressources humaines agréés sont disponibles en format PDF.

L’Ordre des conseillers en ressources humaines agréés est l’organisme de référence par excellence en gestion des ressources humaines et en relations industrielles au Québec. Récipiendaire d’un Grand Prix québécois de la qualité 2005, l’Ordre des conseillers en ressources humaines agréés regroupe près de 7500 professionnels dynamiques, dont 6300 CRHA et CRIA. Il est le seul organisme habilité par le Code des professions à décerner les titres de conseiller en ressources humaines agréé et de conseiller en relations industrielles agréé. Présents dans tous les milieux — entreprises, organismes gouvernementaux, syndicats, universités, cabinets de consultants —, les CRHA et CRIA exercent leurs activités en relations du travail, en gestion des ressources humaines, en santé et sécurité du travail et en formation en entreprise.

[1]  Note : les travailleurs autonomes représentaient 7 % de l’échantillon de travailleurs et ne répondaient pas à ces questions.