Trois travailleurs québécois sur dix prendront des vacances à leurs frais cet été. Résultats d’un sondage CROPexpress-Ordre des conseillers en ressources humaines agréés sur les vacances des travailleurs québécois.

Le sondage effectué par CROP pour l’Ordre des conseillers en ressources humaines et en relations industrielles agréés du Québec (Ordre des conseillers en ressources humaines agréés) révèle que 85 % des travailleurs interrogés prendront des vacances cet été et que, pour 28 % d’entre eux, elles seront à leurs frais. À l’inverse, pour 65 % d’entre eux, ces vacances seront payées par l’employeur. Ce sont là des données issues du sondage CROPexpress-Ordre des conseillers en ressources humaines agréés effectué en mai 2004 auprès de 628 travailleurs et dont la marge d’erreur est de 3 %, 19 fois sur 20.

Une forte proportion de travailleurs prendront des vacances cet été

Le sondage CROP/Ordre des conseillers en ressources humaines agréés révèle aussi que :

  • 85 % des travailleurs interrogés prendront au moins une semaine de vacances pendant la période estivale; parmi ceux-ci, 31 % prendront deux semaines, 23 % trois semaines et 19 % quatre semaines ou plus;
  • 13 % des répondants ne prendront pas du tout de vacances.
Le mois de juillet est le plus populaire pour les vacances

Le sondage montre également que 70 % des travailleurs prendront leurs vacances ou une partie de leurs vacances en juillet alors que ce pourcentage se chiffre à seulement 19 % pour juin et à 9 % pour septembre.

Le mois d’août récolte pour sa part la faveur de 49 % des vacanciers.Fait intéressant à noter, cette proportion s’élève à 66 % chez les travailleurs de la région de Québec (47 % à Montréal) et à 52 % chez les francophones (34 % chez les non-francophones).

Enfin, les vacances de la construction conservent une certaine popularité puisque 44 % des travailleurs affirment qu’ils seront en vacances pendant cette période comparativement à 26 % dans la première quinzaine de juillet.

Un travailleur sur cinq doit habituellement travailler pendant ses vacances…

Autre donnée intéressante : 21% des travailleurs interrogés affirment devoir habituellement travailler pendant leurs vacances. « Il est évident que les nouvelles technologies et la course à la compétitivité ont une influence sur ce phénomène. En conséquence, plusieurs employés doivent vérifier leurs courriels, prendre leurs messages ou répondre à des urgences pendant leurs vacances », a indiqué M. Florent Francoeur, président-directeur général de l’Ordre des conseillers en ressources humaines agréés.

Enfin, l’Ordre des conseillers en ressources humaines agréés rappelle que les vacances sont nécessaires pour assurer la productivité des travailleurs et prévenir l’absentéisme. « Il est donc important d’encourager la mise sur pied d’initiatives qui permettent de préserver l’équilibre entre la compétitivité des organisations et les avantages consentis aux travailleurs sur ce plan. Tout le monde en sort gagnant. C’est d’ailleurs là un des rôles stratégiques qu’exercent les professionnels de la gestion des ressources humaines et des relations industrielles dans les entreprises », a souligné M. Francoeur.

Pour télécharger les résultats complets du sondage CROP/Ordre des conseillers en ressources humaines agréés, veuillez cliquer ici.

Faits saillants
Sondage CROPExpress-Ordre des conseillers en ressources humaines agréés
Vacances d’été des travailleurs québécois (mai 2004)

1. Nombre de semaines de vacances cet été

Nombre de semaines % (n=628)
Aucune (0 vacances) 13 %
Moins d’une semaine 2 %
Une semaine 12 %
Deux semaines 31 %
Trois semaines 23 %
Quatre semaines 11 %
Plus de quatre semaines 8 %
NSP/Refus 1 %

2. Vacances payées ou non par l’employeur

Vacances… % (n=557)
Payées par l’employeur 65 %
À mes frais 28 %
Les deux (en partie) 5 %
NSP/ Refus 2 %

3. Période de vacances prévue cet été

Mois % (n=557)
Juin 19 %
Début juillet 26 %
Deux dernières semaines de juillet 44 %
Août 49 %
Septembre 9 %
NSP/Refus 5 %

Il est à noter qu’il s'agit d'une question à réponses multiples.Le fait que les travailleurs peuvent être en vacances à plusieurs des périodes citées entre juin et septembre, explique pourquoi la somme des pourcentages est supérieure à 100%. Par exemple, un travailleur qui prend ses vacances à un moment qui chevauche deux périodes sur la liste citée par l’interviewer était noté en vacances à ces deux endroits.

4. Travail ou non pendant les vacances (messages, courriels, réponse aux urgences, etc.)

Doit habituellement travailler pendant les vacances % (n=557)
Oui 21 %
Non 78 %
NSP/Refus 1 %