Moins de vacances pour les Québécois, doit-on s’inquiéter?

Alors qu’il est reconnu que les vacances permettent aux travailleurs de recharger leurs batteries et ainsi de favoriser leur productivité, les Québécois en prennent de moins en moins lors de la période estivale. Pour les travailleurs qui s’en prévalent, 2 sur 5 restent en contact avec le bureau, ce qui a pour effet d’engendrer un retour au travail stressé. Ces données sont davantage inquiétantes chez les 18-34 ans qui prennent moins de vacances, réussissent peu à décrocher et sont plus stressés à leur retour.

Moins de repos pour les Québécois
Les Québécois prennent de moins en moins de vacances l’été, voilà une tendance lourde révélée par les résultats de la huitième édition du sondage CROP sur les vacances estivales des travailleurs québécois commandé par l’Ordre des conseillers en ressources humaines agréés. En effet, ils prévoient prendre en moyenne 2 semaines de vacances cet été, comparativement à 2,2 semaines en 2014 et à 2,3 semaines en 2013. Aussi, plus d’un Québécois sur dix prévoit ne prendre aucune vacance estivale.

Des vacances, c’est la santé!
Prendre un moment de repos dans l’année est essentiel pour assurer la santé des travailleurs puisque, prises en nombre suffisant et dans de bonnes conditions, les vacances permettent de recharger ses batteries. Selon le sondage, un Québécois sur trois a vu son niveau de stress diminué après ses vacances. Cette donnée devrait toutefois être plus élevée.

Prendre ses courriels plutôt qu’un bain de soleil, un comportement trop fréquent
18 % des travailleurs reviennent au travail plus stressés qu’ils ne l’étaient avant de partir, alors que plusieurs pratiques très simples peuvent prévenir cet état de fait. « Bien planifier son départ est une excellente manière d’éviter un retour stressant. Aussi, couper les ponts lors de son absence permet de faire le vide et ainsi, favorise un retour énergisé et productif. » mentionne M. Alexandre Dumouchel, CRHA, de l’Ordre des conseillers en ressources humaines agréés.

Alors que tous conseillent de décrocher, deux travailleurs sur cinq avouent avoir l’habitude de rester en contact avec le travail pendant leurs vacances. Sans surprise, les résultats du sondage démontrent que ceux qui adoptent ce comportement sont davantage stressés à leur retour au bureau que les autres. L’intérêt personnel en est majoritairement la cause (61 %). L’impossibilité de déléguer (27 %), la culture d’entreprise (14 %) et la pression du supérieur immédiat (9 %) sont d’autres raisons évoquées.

Les jeunes laissés pour compte
Vous ne risquerez pas de croiser beaucoup de jeunes travailleurs sur les plages cet été puisque c’est encore le groupe d’âge 18-34 ans qui prendra le moins de vacances avec 1,8 semaine.

Ils affirment être également plus stressés au retour de leurs vacances. Ainsi, il n’est pas surprenant de constater que les 18-34 ans sont ceux qui restent le plus en contact avec leur travail. Les jeunes travailleurs sont plus nombreux à souligner l’impossibilité de déléguer comme l’une des causes de ce comportement. « Étant moins susceptibles de gérer une équipe, il peut paraître difficile pour les jeunes travailleurs de déléguer. Cependant, nos collègues, et même notre patron, peuvent nous prêter main-forte lors de nos absences. » rappelle M. Dumouchel.

La gestion des vacances
Pour certaines organisations, la gestion des vacances est un véritable casse-tête. Toutefois, une bonne planification permet d’assurer le maintien du rendement, malgré les absences, et d’en tirer profit. Voici quelques bonnes pratiques :

  • Mettre sur pied un calendrier de vacances, afin de permettre à tous d’en prendre, tout en évitant qu’une équipe complète soit absente au même moment;
  • Offrir des emplois d’été ou des stages aux étudiants avides d’en apprendre davantage pour pallier les absences et, du même coup, bénéficier d’une main-d’œuvre enthousiaste;
  • Prévoir un transfert des connaissances liées aux postes cruciaux de l’organisation.

Pour en savoir plus
Consulter les résultats complets du sondage , la Trousse RH estivale et télécharger l'infographie (JPEG | EPS).