Sondage CROP - Ordre des conseillers en ressources humaines agréés : 65 % des travailleurs québécois se disent très motivés à contribuer au succès de leur employeur. Un dossier complet sur la mobilisation des travailleurs présenté par l'Ordre des conseillers en ressources humaines agréés

Les travailleurs québécois sont mobilisés et affichent un grand sentiment d'appartenance à leur entreprise. Telle est la conclusion de l'Ordre des conseillers en ressources humaines et en relations industrielles agréés du Québec (Ordre des conseillers en ressources humaines agréés) à un sondage CROP effectué en novembre.

Ce sondage réalisé auprès de 629 répondants de la population active révèle que 65 % des travailleurs affirment être très motivés par le désir de contribuer à l'atteinte des objectifs de l'organisation pour laquelle ils travaillent; par ailleurs, 29 % se disent assez motivés et seulement 4 % sontpeu ou pas du tout motivés.

Cette motivation est encore plus importante chez les travailleurs des régions du Québec. En effet, 71 % d'entre eux se déclarent très motivés par leur travail, alors que ce pourcentage s'établit à 61 % chez leurs concitoyens du Grand Montréal et à 57 % chez ceux de la région de Québec.

La motivation augmente aussi en fonction des revenus : 72 % des personnes dont le ménage gagne un revenu annuel supérieur à 60 000 $ se disent très motivées, soit 5 % de plus que dans l'ensemble de l'échantillon.

Selon l'Ordre des conseillers en ressources humaines agréés, le degré de motivation reflète la mobilisation et le sentiment d'appartenance des travailleurs à leur organisation. Or, un employé est engagé dans son travail d'abord parce qu'il y prend plaisir. Et pour créer ce sentiment, les moyens ont évolué. « Traditionnellement, pour mobiliser, il suffisait d'établir une communication ouverte dans l'entreprise, de partager les profits de l'organisation avec les employés et tout était dit! » a rappelé Mme Geneviève Fortier, CRHA, présidente du conseil d'administration de l'Ordre des conseillers en ressources humaines agréés.

Avec l'évolution que notre société a connue au cours des dernières décennies, la mobilisation est devenue une notion plus complexe. « La mobilisation, c'est versatile, c'est maintenant plus qu'une simple affaire de participation aux bénéfices. Elle implique l'alignement des valeurs des individus sur celles de l'entreprise et leur adhésion à la mission de l'entreprise, la connaissance des objectifs et des attentes de l'organisation, etc. Elle suppose aussi que l'on offre aux employés un environnement qui laisse place à leur épanouissement au travail, au développement de leurs compétences, à la responsabilisation, à la reconnaissance et à l'initiative... sans oublier les conditions favorables à la conciliation du travail avec la vie personnelle. Difficile d'être un employé mobilisé lorsqu'on est tiraillé entre le travail, la garderie, la maison et l'épicerie », a déclaré Mme Fortier.

En cette période de concurrence effrénée, l'Ordre des conseillers en ressources humaines agréés rappelle que les ressources humaines sont le principal atout des organisations, qui ne peuvent atteindre leurs objectifs sans leur concours. Il est donc crucial de maintenir le sentiment d'appartenance et la mobilisation des employés. C'est pourquoi l'Ordre des conseillers en ressources humaines agréés présente un dossier complet sur la mobilisation dans le dernier numéro d'Effectif, seul magazine francophone spécialisée en gestion des ressources humaines et en relations du travail.

Pour avoir accès gratuitement aux résultats du sondage CROP-Ordre des conseillers en ressources humaines agréés et au dossier spécial du magazine Effectif, rendez-vous à l'adresse suivante : www.portailrh.org/mobilisation