Dimanche 20 janvier 2019
Ouvrir une session   |   Mon dossier
  |   Déconnexion

Régler les écarts de comportements sans mesure disciplinaire, c’est possible!

Par France Lefebvre, CRHA

Vos employés sont généralement bons et performants… Toutefois, vous devez régulièrement rappeler à Lucien, le boute-en train de l’équipe, de porter ses lunettes de sécurité, faire comprendre à Lucille, qui ne rechigne jamais devant les heures supplémentaires, qu’elle ne peut pas arriver dix minutes en retard deux fois par semaine, dire à Annie, qui est toujours la première à offrir son aide aux autres, qu’elle passe trop de temps sur Facebook. Ces comportements inappropriés vous embêtent, car vous savez que vous devez agir. Mais vous ne voulez pas risquer de démobiliser ces bons employés. Que devez-vous faire? 

Une règle de base en gestion d’équipe consiste à traiter tout le monde équitablement, avec constance. Il en va de la crédibilité du gestionnaire. En effet, les employés remarquent tout. Soyez assuré qu’ils ne ratent rien et qu’ils se parlent : si vous tolérez certains écarts de comportement, vous voici avec un chouchou; vous prenez une mesure disciplinaire contre un autre employé pour un comportement similaire, vous voilà perçu comme injuste. 

Dès que vous êtes témoin d’un écart de comportement, il faut le dire à l’employé, en lui rappelant la règle ou la politique d’entreprise; vous devez également exprimer votre attente, c’est-à-dire qu’il respecte cette règle ou cette politique en tout temps. Cela pourra vous sembler une tâche à ajouter dans votre horaire déjà très chargé, mais vous réaliserez vite qu’en fait, vous épargnez du temps.  Rappelez-vous, vos employés vous observent. Le message que vous lancerez va rapidement circuler et créera une réaction : les employés doivent faire attention... 

La majorité des employés n’est pas de mauvaise foi. Un certain laxisme peut toutefois s’installer de façon insidieuse. Votre constance à régler chaque situation au fur et à mesure peut corriger ces problèmes, par la conscientisation de l’employé concerné.  

Malheureusement, dans certains cas, une simple remarque ne suffira pas à régler l’écart de comportement. Dès que vous constatez que vous avez parlé deux ou trois fois à l’employé sans qu’il y ait un changement, c’est qu’une habitude est en train de s’installer. Il vous faut alors agir de façon plus formelle. Une mesure disciplinaire est peut-être indiquée. Mais lorsque vous entreprenez un processus disciplinaire, vous devez être prêt à vous rendre jusqu’au bout, c’est-à-dire jusqu’au congédiement si la situation ne se corrige pas. Est-ce vraiment ce que vous voulez pour Lucien, Lucille et Annie? 

Une autre approche, moins draconienne, consiste à rencontrer l’employé pour lui expliquer les répercussions de son comportement sur l’équipe ou sur l’entreprise et pour l’amener à trouver des solutions pour y mettre fin. Aucune menace de mesure disciplinaire ne doit être faite dans le cadre de cette conversation. Votre attitude à la fois ouverte et respectueuse tout en étant ferme vous donnera beaucoup plus de chance d’obtenir l’engagement de l’employé à modifier son comportement, puisque vous ferez appel à sa fierté de faire ce qui doit être fait et lui manifesterez votre confiance dans sa capacité à changer. 

Et si ça ne fonctionne pas, il vous restera toujours la discipline!  

France Lefebvre, CRHA, est présidente de Fortuna Groupe Conseil.

 

Droits réservés 2018, Ordre des conseillers en ressources humaines et en relations industrielles agréés du Québec.

 


Affaires RH Fondation CRHA Les relations du travail au Québec - Des témoins tracent la ligne du temps Objectif CRHA Prévention de la violence au travail