Samedi 21 octobre 2017
Ouvrir une session   |   Mon dossier
  |   Déconnexion

L’avenir du travail

Par France Dufresne, CRIA et Luc Hanna, CRHA, Willis Towers Watson

De quoi aura l’air le monde du travail dans cinq, dix ou vingt ans? Le World Economic Forum affirme que 65 % des enfants aujourd’hui à l’école occuperont des emplois qui n’existent pas encore. La transformation des organisations ne cessera de s’accélérer. La technologie toujours plus présente ainsi que l’automatisation des tâches auront un profond impact sur les types d’emplois et modifieront l’organisation du travail.

Les récentes recherches de Willis Towers Watson, société mondiale de premier plan en services-conseils, en courtage et en solutions, indiquent que les milieux de travail continueront de se transformer de manière importante au cours des prochaines années. Les nouvelles possibilités offertes par les technologies de pointe permettent aux entreprises de déconstruire, de disperser et de détacher le travail de l’emploi. Certaines tâches liées à un rôle peuvent être isolées et automatisées ou encore confiées à une tierce partie interne (délocalisation, travailleurs peu qualifiés, travailleurs virtuels) ou externe à l’entreprise (travailleurs indépendants, sous-traitants, etc.). La popularité croissante des plateformes en ligne permettant à des travailleurs spécialisés d’offrir leurs services abonde dans ce sens. L’idée est de confier uniquement les activités à haute valeur ajoutée aux travailleurs qualifiés au sein de l’organisation.

Cela aura nécessairement un impact sur la façon dont les entreprises organisent, rémunèrent et récompensent leurs employés. Une segmentation plus fine et transparente de la main-d’œuvre permettra de mieux évaluer les emplois ayant un impact majeur, voire disproportionné sur les résultats. La rémunération variable sera appelée à évoluer, notamment par rapport à son individualisation et ses multiples formes, tout comme on le voit dans le domaine du marketing. Cela demandera aussi aux leaders et aux gestionnaires d’acquérir de nouvelles compétences, surtout en matière d’organisation du travail. En plus de gérer des gens, les gestionnaires seront appelés à gérer le travail : ils devront être capables d’évaluer les tâches à impartir, de tirer profit des économies liées à cette pratique, et ce, tout en gérant les risques associés.

Ravin Jesuthasan et Marie S. Holmstrom de Willis Towers Watson affirment : « Les leaders doivent avoir une vision et la capacité de se projeter dans le futur afin d’anticiper la façon dont la technologie perturbera le modèle d’affaires et doivent posséder les habiletés requises pour mobiliser l’organisation dans le changement et créer une culture de collaboration. » (Harvard Business Review, 2016). Les meilleurs leaders seront ceux qui seront capables de bien organiser le travail de leurs employés, tout en suscitant chez eux un haut niveau d’engagement.

Plusieurs spécialistes affirment que la prochaine révolution technologique sera celle de l’intelligence artificielle. Ceci paraît bien loin? Pensons à des entreprises innovantes comme Amazon, dont les entrepôts regorgent de robots, ou encore à IBM qui « décompose » déjà certaines projets pour répartir les tâches de manière optimale à l’interne ou l’externe en fonction de l’offre et la demande de compétences particulières.

Dans un tel contexte, les professionnels en ressources humaines devront revoir leur vision du travail et leurs façons de faire. La fonction RH sera appelée à se réinventer afin de faire vivre une expérience employé nouvelle, moderne et personnalisée.

Études mentionnées :


À propos des auteurs

France Dufresne, MBA, CRIA est conseillère principale chez Willis Towers Watson et y dirige la pratique canadienne de gestion des talents. Depuis plus de 25 ans, France accompagne les décideurs et leurs équipes au niveau de l’efficacité organisationnelle, de la gestion des talents et de la succession, de la gestion du changement, de l’engagement et la mobilisation, de l’efficacité RH, du design organisationnel, ainsi que de l’évaluation, du développement et du coaching des dirigeants. On peut la joindre par téléphone [514 982-3003] ou par courriel [france.dufresne@willistowerswatson.com].

Luc Hanna, M. Sc., CRHA est conseiller chez Willis Towers Watson au sein de la pratique de gestion des talents du bureau de Montréal. En plus de travailler avec de grandes organisations, Luc collabore avec plusieurs PME et ce, dans différentes industries. Ses domaines d’expertise sont l’attraction et la rétention, la gestion de la performance, la mobilisation et l’engagement, l’efficacité RH, et la gestion stratégique des ressources humaines. On peut le joindre par téléphone [514 982-2209] ou par courriel [luc.hanna@willistowerswartson.com].


Cet article est paru dans la rubrique Coin de l'expert le 4 avril 2017.

 

Droits réservés 2017, Ordre des conseillers en ressources humaines et en relations industrielles agréés du Québec.

 


Affaires RH Fondation CRHA Les relations du travail au Québec - Des témoins tracent la ligne du temps Objectif CRHA Prévention de la violence au travail