Lundi 24 avril 2017
Ouvrir une session   |   Mon dossier
  |   Déconnexion

Le partenaire d’affaires RH : un agent multiplicateur dans l’instauration d’une culture du changement

Par Isabelle Morin, CRHA, conseillère directrice, E3 Services Conseils

Selon une étude de la firme IBM menée en 2008, Global CEO Study, la plupart des chefs d’exploitation estimaient alors que leur capacité et celle de leur organisation à mener à bien des projets de changement était faible, alors même qu’ils anticipaient des changements significatifs, voire une transformation de leur organisation dans les années à venir. Or, c’est la rentabilité même de l’organisation qui est affectée lorsque le déploiement d’un changement mal planifié et mal géré ne produit pas les bénéfices attendus.

L’instauration d’une culture de changement apparaît de plus en plus aux yeux des dirigeants comme une habileté organisationnelle incontournable pour accroître la compétitivité de leur organisation.

Au cours des dernières années, beaucoup d’organisations ont naturellement concentré leurs efforts sur la constitution d’équipes d’experts internes en gestion du changement pour appuyer le déploiement de leurs projets majeurs, reliés notamment à la transformation de l’organisation. Ce fut le cas pour 38,5 % des participants à un sondage de la firme Prosci en 2013. Toutefois, les changements se multipliant et se chevauchant à un rythme inégalé, ces équipes sont rarement intervenues dans les nombreux dossiers de changement au niveau sectoriel ou local (ex. : déménagement, optimisation de processus, changement d’horaire, etc.). Il y a donc tout un pan des organisations qui a reçu peu d’attention en matière de gestion du changement; les impacts de ces changements sur la performance organisationnelle ne doivent pas être sous-estimés.

Initiatives sectorielles ou locales – une piste de solution
Dans ces types d’initiatives, il y a une excellente occasion pour la fonction ressources humaines d’assumer son rôle de partenaire stratégique au service des objectifs d’affaires de l’organisation. Il s’agit d’habiliter l’équipe de partenaires d’affaires, ressources humaines à jouer un rôle d’accompagnement (coaching) auprès des gestionnaires qui ont la responsabilité d’intégrer les changements dans leurs opérations courantes, tout comme ils le font déjà entre autres avec succès pour la gestion de la performance.

Les partenaires d’affaires RH étant des généralistes, il suffit d’intégrer l’expertise en gestion du changement à leur offre de services, au même titre que la dotation et la rémunération. Ils pourront alors soutenir adéquatement les gestionnaires dans la majorité de leurs initiatives de changement sectorielles ou locales. En investissant dans le développement de compétences de base au niveau des concepts, outils et techniques propres à la gestion du changement, les partenaires d’affaires RH pourront aider les gestionnaires à prendre du recul, à se poser les bonnes questions et à bien planifier et intégrer les changements dans leurs unités.

Il faut toutefois éviter le piège d’en faire des spécialistes, car cela remettrait en cause le modèle même d’intervention en ressources humaines. Les partenaires d’affaires RH possèdent déjà des atouts importants pour devenir des acteurs de premier plan dans le coaching des gestionnaires en matière de gestion du changement :

  • ils exercent déjà un rôle-conseil auprès des gestionnaires;
  • ils ont des contacts réguliers avec ceux-ci;
  • ils soutiennent collectivement l’ensemble des gestionnaires;
  • ils ont acquis une connaissance des secteurs d’affaires.

Le modèle d’intervention proposé répartit les responsabilités de la façon suivante.

En ayant recours aux partenaires d’affaires RH pour l’accompagnement des gestionnaires dans la conduite des changements sectoriels ou locaux, l’organisation génère ainsi un effet multiplicateur simple, mais efficace, qui permet d’accélérer l’intégration de la gestion du changement dans les pratiques de gestion touchant les opérations courantes.

En cette période de changement et de transformation majeurs, le modèle proposé constitue un élément clé dans l’instauration d’une culture du changement durable au sein des organisations.


A propos de l’auteure
Isabelle Morin, CRHA est conseillère directrice chez E3 Services Conseils. À ce titre, elle accompagne ses clients dans la concrétisation de leurs projets de transformation, via notamment une solide expertise en gestion du changement. Elle anime également des ateliers de sensibilisation à la gestion du changement aux partenaires d’affaires RH et aux gestionnaires. On peut la joindre par téléphone au 514-562-1970 ou par courrier électronique à isabelle.morin@e3sc.com.
Site web : www.e3sc.com


Cet article est paru dans la rubrique Coin de l'expert le 3 décembre 2013.
travail_equipe3.jpg

 

Droits réservés 2017, Ordre des conseillers en ressources humaines et en relations industrielles agréés du Québec.

 


Affaires RH Fondation CRHA Les relations du travail au Québec - Des témoins tracent la ligne du temps Objectif CRHA Prévention de la violence au travail