Samedi 21 octobre 2017
Ouvrir une session   |   Mon dossier
  |   Déconnexion

Optimiser la sélection d’un coach (2e partie)

Par Jean-Pierre Fortin, CRHA, MCC, CPA, coach exécutif

Le premier texte de cette série traitait des critères professionnels à privilégier dans la recherche de coachs. Découvrez maintenant les critères spécifiques qui visent à répondre à des besoins bien définis.

La recherche d’un coach peut viser à répondre à des besoins fort variés :

  • améliorer un point faible;
  • résoudre un problème persistant;
  • transformer un état actuel plus ou moins satisfaisant;
  • atteindre plus rapidement et plus efficacement un but exigeant;
  • se développer personnellement ou professionnellement sur le plan du leadership;
  • fournir une « oreille » à un cadre isolé de par sa fonction;
  • développer le travail en équipe;
  • accélérer l’intégration d’une personne dans un nouveau poste;
  • améliorer une performance individuelle.

Travailler avec un coach, c’est opter pour quelque chose d’autre que le statu quo. La première étape du processus de sélection d’un coach consiste à définir le besoin. Une façon pratique d’aborder cette étape est de se poser la question suivante : « Quand la démarche de coaching sera réalisée, quel résultat aimerions-nous observer? » Plus la réponse à cette question sera bien définie, plus le choix du coach sera judicieux, et plus le coach retenu sera en mesure de cibler les bonnes stratégies.

Voici dix critères spécifiques qui vous aideront à trouver un coach qualifié.

  1. Le coaching figure parmi la gamme de services offerts. Prenez soin de clarifier que le coach  a une formation et une expérience en coaching. Par exemple, « Le Groupe-conseil Pierre-Jean-Jacques » peut être une organisation qui consacre surtout ses activités à la consultation et ne fait du coaching qu’à l’occasion.
  2. Le coaching représente un pourcentage significatif des activités du coach (au moins 30 à 35 %). Si le pourcentage est peu élevé, poussez plus loin votre investigation quant à la qualification du coach.
  3. Le coach peut vous informer sur l’organisation qui a assuré sa formation en coaching. Autrement, demandez-lui comment s’est fait son apprentissage. La lecture de livres sur le coaching ne suffit pas à développer des compétences. La formation requiert entre 100 et 200 heures pour atteindre une maîtrise raisonnable des compétences en coaching et plusieurs centaines d’heures de pratique active.
  4. Le coach est certifié comme coach d’affaires ou coach exécutif. Plusieurs programmes de formation en coaching ne se concentrent pas du tout sur le coaching d’affaires. Même si un coach excelle en « coaching de vie », il est possible qu’il n’ait pas l’expertise pour faire du coaching d’affaires ou du coaching exécutif. 
  5. Le coach est membre d’une association reconnue de coachs. Dans la négative, demandez pourquoi.
  6. Le coach ou le chef de pratique est en mesure de vous fournir quelques références de clients. La plupart des coachs comptent quelques clients qui seront heureux de témoigner de la qualité de leur travail. 
  7. Le coach utilise un langage clair et facilement compréhensible lorsqu’il parle des avantages et des bénéfices du coaching
  8. Le coach vous pose des questions pertinentes sur ce que la direction veut atteindre, changer ou réaliser. S’il vous laisse mener entièrement l’entrevue, demandez-vous comment il peut vraiment déterminer la meilleure façon d’aider, comme le ferait un coach expérimenté en vous posant des questions.
  9. Le coach exerce depuis un certain temps. Invitez-le à vous parler de son expérience personnelle en affaires. Portez attention aux hésitations dans les réponses. Elles peuvent être révélatrices.
  10. Le coach peut vous dire comment il pourra faire valoir la valeur ajoutée au terme de son mandat. S’il n’a pas de réponse, vous auriez peut-être avantage à poursuivre votre recherche.

À propos des honoraires des coachs externes
Le coaching est un service professionnel qui peut se révéler plus ou moins onéreux selon la formule que vous choisissez.

  1. Le coaching à tarification forfaitaire : le coach ou le cabinet propose un budget global d’heures de coaching qui se réaliseront sur une période variant généralement entre 3 et 12 mois pour un nombre déterminé de séances d’une durée variant entre 1 et 3 heures. Si vous recherchez un coach exécutif pour un cadre supérieur, vous pouvez vous attendre à payer de 10 000 $ à 50 000 $ sur une base annuelle. Certains cabinets peuvent facturer le forfait en entier dès le début de l’entente.
  2. Le coaching à tarification horaire : le coach ou le cabinet émet une facture mensuelle selon le nombre d’heures consacrées au mandat. Cette formule a l’avantage d’être souple et bien adaptée à des facteurs tels que l’urgence de la situation, la disponibilité de la personne accompagnée, le rythme de ses progrès, etc. Les tarifs peuvent osciller de 175 $ à 500 $ selon l’expérience du coach et le statut de l’accompagné.
  3. Le coaching d’équipe : le coach ou le cabinet vous propose soit une tarification forfaitaire, soit une tarification horaire. La formule du coaching d’équipe peut s’avérer économique parce qu’elle permet d’accompagner plusieurs personnes partageant une préoccupation commune. La tarification peut atteindre jusqu’à 150 % de la tarification de base du coach ou du cabinet.

Applications pratiques - questions de réflexion pour le professionnel RH

  1. Quels sont les trois principaux éléments qui militent en faveur du recours au coaching comme levier de développement personnel et professionnel auprès de vos dirigeants et cadres?
  2. Quelles sont les trois principales objections que vous formuleriez pour ne pas avoir recours au coaching pour le développement du potentiel des ressources humaines?
  3. Que pensez-vous de l’idée d’expérimenter vous-même le coaching pour être en mesure de mieux le faire valoir auprès de la direction ou auprès de vos collègues?

À propos de l’auteur
Jean-Pierre Fortin, CRHA, MCC, CPA est coach exécutif et fondateur de Coaching de gestion inc. Il forme des coachs de gestion et des coachs exécutifs. On peut le joindre par téléphone [514 735-9333] ou par courrier électronique [fortinjp@coaching.qc.ca]. Site web : www.coaching.qc.ca


Cet article est paru dans la rubrique Coin de l'expert le 22 octobre 2013.

 

Droits réservés 2017, Ordre des conseillers en ressources humaines et en relations industrielles agréés du Québec.

 


Affaires RH Fondation CRHA Les relations du travail au Québec - Des témoins tracent la ligne du temps Objectif CRHA Prévention de la violence au travail