Mardi 23 septembre 2014
Ouvrir une session   |   Mon dossier
  |   Déconnexion

Gérer sa carrière

Par Madeleine Fortier, CRHA, conseillère en transition de carrière et qualité de vie au travail chez Accent Carrière.

Jean sort de l’école avec son diplôme en poche; recruté sur le campus, il débute comme assistant au service du marketing d’une grande compagnie. Il grimpe les échelons tranquillement, devient directeur du service, puis vice-président, marketing pour l’est du Canada. Après une quinzaine d’années, et malgré des promotions et de nouveaux défis, Jean n’est pas heureux. Il a l’impression, à près de 40 ans, que sa vie ne lui appartient pas, et qu’elle ne lui a peut-être jamais appartenu. Il a l’impression d’avoir été transporté par les événements, sans réfléchir et sans prendre du recul. Est-ce vraiment le travail qu’il voulait faire? Est-ce vraiment là où il souhaitait se rendre?

C’est ainsi qu’une dépression, un changement dans la vie personnelle, un nouveau patron, une perte d’emploi ou tout simplement une insatisfaction latente amènent les gens à s’interroger sur leurs choix, leur profession et leur carrière.

Mais pourquoi attendre des événements extérieurs pour réfléchir à sa carrière et à ses objectifs? Il n’est jamais trop tôt pour le faire. Pour ne pas perdre ses objectifs de vue, pour ne pas perdre le contrôle de sa vie professionnelle, il est important de bien se connaître. Pour cela, il faut avoir une idée juste et complète de soi-même, de ce qu’on sait faire, de ce qu’on aime faire, de ses forces particulières, de ses compétences, avec des exemples à l’appui. 

Déterminez ce qui vous distingue!

L’idée de départ, c’est que chacun est unique et irremplaçable. Cela ne veut pas dire qu’un seul employé peut occuper un poste précis, mais simplement que personne ne l’occupera de la même façon. Chacun est le produit unique de son expérience, de ses connaissances, de son vécu, de son expérience; chacun a sa façon personnelle de résoudre un problème, d’améliorer des façons de faire et de voir le travail dans sa totalité. 

C’est ce caractère unique que vous devez trouver. Qu’est-ce qui vous distingue des autres? Quels sont, entre autres, vos « bons coups »? Une réalisation annonce les couleurs d’une personne; elle démontre son initiative et ses compétences.

Vos réalisations doivent être notées en trois étapes dans un cahier, soit :

  • explication de la situation ou du problème que résolu (P);
  • explication des actions entreprises, en insistant sur votre rôle (A);
  • les résultats obtenus (R), chiffrés lorsque c’est possible.  

Il est souhaitable de toujours garder trace de vos réalisations. Donc, n’attendez pas d’en dresser la liste dix ans plus tard! Ce cahier de réalisations sera utile pour l’évaluation de votre rendement et lors d’une demande de promotion ou d’emploi. 

Fixer un objectif en quatre questions

Quoi? Ce que vous êtes en mesure d’offrir. Pas un titre de poste, mais un domaine professionnel, car les titres de poste changent d’une entreprise à l’autre et n’expriment pas les mêmes réalités.  

? Déterminer le type d’entreprise (taille, nombre d’employés, produits, services) dans laquelle vous souhaitez travailler. 

Avec qui? Déterminer les personnes et les services avec lesquels vous voulez travailler. 

À quelles conditions? Déterminer les facteurs de satisfaction en emploi les plus importants. 

Étayer votre offre de service

Vos savoirs, votre savoir-faire et votre savoir-être viennent-ils bien étayer votre offre de service? Sinon, il faut déterminer ce qui pourrait manquer ou ce qui pourrait être transférable.   

Au-delà de l’objectif : une mission

Il est important de déterminer la mission. Il ne s’agit pas d’une mission dans le sens mystique du terme, mais plutôt dans le sens de la finalité globale de l’action, du travail et de ce qui va au-delà de la description de tâches.  

Pour explique la mission, on peut utiliser le célèbre exemple des tailleurs de pierre. Ainsi, trois tailleurs de pierre définissent leur travail de façon différente : celui qui taille la pierre (description de tâches), celui qui taille la pierre pour construire un mur (travail dans un ensemble plus grand que la tâche) et celui qui taille la pierre pour construire une cathédrale (au-delà de la tâche, une mission). 

Ainsi, demande-vous quelle est la finalité de votre travail? Quel rôle désirez-vous? Cette mission est-elle compatible avec votre objectif professionnel? Vient-elle l’éclairer, lui donner du sens? 

Travailler sur ses forces

Travaillez sur vos forces au lieu de vous acharner sur vos faiblesses et les mettre en évidence! Par exemple, le service de marketing d’une entreprise ne mettra pas dans sa stratégie promotionnelle qu’il ne sait pas faire telle chose, mais il va plutôt insister sur ce que l’entreprise sait bien faire! 

En conclusion

Vous devez :

  • prendre du recul à l’égard de ce que vous faites et de ce que vous voulez faire;
  • déterminer vos forces et les mettre en évidence;
  • vous fixer des objectifs réalistes;
  • dresser un plan d’action pour y arriver;
  • garder en main un cahier de réalisations. 

Et, finalement, n’attendez pas l’âge de la retraite pour faire ce que vous aimez! 

Suggestions de lectures

  • De quelle couleur est votre parachute? par Richard N. Bolles (Éditions Reynald Goulet, éd. 2005-2006)
  • J’ai mal à mon travail par Monique Soucy (Éditions de l’homme, 2003)
  • Guerilla Tactics for the New Job Market par Tom Jackson (Paperback, 1992)
  • Recrutez votre patron ! par Annick Oger-Stefanink (Rivages, Les échos, 1989)

Au sujet de l’auteure

Madeleine Fortier, CRHA, est conseillère en transition de carrière et qualité de vie au travail chez Accent Carrière. On peut la joindre par téléphone [514 346-8926] ou par courrier électronique [madeleine.fortier@videotron.ca].


Cet article est paru dans la rubrique Coin de l'expert le 26 janvier 2010.

 

Droits réservés 2014, Ordre des conseillers en ressources humaines et en relations industrielles agréés du Québec.

 


Affaires RH Fondation CRHA Les relations du travail au Québec - Des témoins tracent la ligne du temps La job la plus cool en gestion Prévention de la violence au travail