Jeudi 27 novembre 2014
Ouvrir une session   |   Mon dossier
  |   Déconnexion

Le recrutement stratégique : une planification nécessaire pour recruter les meilleurs

Par Rémi Lachance, CRHA, cofondateur de Proxima Centauri.

Ce texte est le premier de deux articles portant sur le recrutement stratégique. Il s’attarde plus particulièrement à la planification du recrutement de la main-d’œuvre dans un contexte de compétitivité accrue. Le second texte indique comment se tourner vers le recrutement stratégique pour embaucher les meilleurs talents.

Dans un contexte marqué par la compétitivité et la difficulté à se doter d’un personnel talentueux, les entreprises doivent miser sur de nouvelles stratégies pour parvenir à leurs fins. Le recrutement dit « traditionnel » (hors réseaux et en mode passif, en attente de candidatures) ne suffisant plus, les entreprises qui souhaitent demeurer compétitives doivent revoir leurs techniques d’attraction et de recrutement de façon à ce que celles-ci s’alignent sur leurs objectifs d’affaires à moyen et à long termes.

Le recrutement dit « stratégique » est une méthode d’avant-garde qui met l'emphase sur la prévision et la planification de la main-d’œuvre. Tout comme le plan d’affaires ou le plan de marketing, le recrutement (ou processus de dotation) nécessite aujourd’hui une structure et une planification préalable qui permettent d’atteindre les objectifs et les résultats visés. Le recrutement stratégique a donc pour but de rendre possible, à moyen et à long termes, le recrutement d’employés en qualité et en quantité nécessaires pour assurer la pérennité de l’entreprise.

Ce que doit contenir votre plan de recrutement

Pour obtenir des résultats optimaux, le plan de recrutement doit prendre six éléments en considération.

1. Les prévisions de main-d’œuvre

Il est important d’établir les besoins de main-d’œuvre sur un horizon d’un à cinq ans, ce qui donne une vision d’ensemble et à long terme. Pour établir les prévisions de main-d’œuvre, il faut recueillir l’information qui permet d’estimer, au mieux, certaines réalités qui affectent ou affecteront à la hausse les besoins en matière de recrutement.

2. La vision, la mission et les valeurs

Déterminer la vision, la mission et les valeurs, ou s’assurer qu’elles concordent avec la stratégie qui sera utilisée, peut avoir un impact sur le succès ou l’échec du processus de recrutement. Devant une multitude d’offres, les candidats se référeront à ces caractéristiques propres à chaque entreprise. Or, s’assurer de connaître et de communiquer votre mission, votre vision et vos valeurs (ainsi que leur mise en action concrète) pourra augmenter l’attraction des candidats ainsi que la fidélisation des employés actuels. Prendre le temps d’énoncer les projets de l’organisation à court, moyen ou long termes peut également vous permettre de mettre en lumière un réel projet à offrir aux actuels et futurs employés.

3. La présentation de l’entreprise

L’entreprise doit se mettre en valeur aux yeux des candidats potentiels. La manière de se décrire ou de présenter l’équipe qui accueillera la recrue représente une étape cruciale. Pour bien réaliser cette étape, il est nécessaire de dresser un état des forces, des caractéristiques et des avantages de l’organisation afin de mieux cibler la manière dont vous la présenterez aux candidats, soit dans les affichages de postes, soit lors des entrevues. Il est important de conserver une cohérence entre la réalité de l’entreprise et le message que vous véhiculerez. Il est d’autant plus important d’user d’un savoir-être qui concorde avec votre message durant chacune des étapes du recrutement.

4. Le marché

  • Clientèle ciblée : vous devez définir le profil des candidats recherchés, puisque les manières de les rejoindre divergeront et que les éléments qui les attireront seront également différents. Bien connaître les attentes de votre candidat cible est essentiel pour le succès de votre démarche de recrutement.
  • Environnement : considérez les possibilités et les menaces ainsi que les particularités de votre secteur dans une perspective à court, moyen et long termes vous évitera certains faux pas ou certaines stratégies peu fructueuses.
  • Territoire visé : il faut se questionner sur la faisabilité et la possibilité d’attirer des gens d'autres villes, régions ou pays. La main-d’œuvre étant de plus en plus mobile, il est parfois utile d’étendre le territoire sur lequel l’affichage portera.
5. Le processus

La réalisation d’une cartographie de votre processus interne de recrutement peut se révéler un atout pour en faire l’amélioration sur une base continue et pour en mesurer l’efficacité. Définir chacune des étapes, concevoir des outils et mettre sur pied des indicateurs clés sont des éléments à considérer pour un recrutement stratégique. Vous pourrez ainsi mesurer et valider vos méthodes et, au besoin, vous réaligner.

6. Les stratégies marketing

Le recrutement stratégique doit prévoir des stratégies en lien avec les « 4P » (prix, produits, place et promotion), tel un plan marketing. Votre budget disponible et votre échelle de salaire doivent être préalablement définis, tout comme le rôle et les responsabilités du poste.

  • Sélection des canaux de recherche et de diffusion du poste: les entreprises ne peuvent plus se permettre de demeurer passives. Une stratégie d’information et de diffusion permettant d’atteindre rapidement un grand nombre de personnes devient vitale. C’est pourquoi les réseaux sociaux sont devenus des incontournables pour le recrutement (Facebook, LinkedIn, Twitter, blogues et autres), car ils permettent de joindre des personnes qui ne sont pas à la recherche active d’un emploi, mais ouvertes aux opportunités du marché.
  • Entretiens et suivi : cette étape vous met en contact direct avec le « client »; vous devez donc préparer cette rencontre : accueil, ambiance, en passant par le message que vous communiquerez, jusqu'à la conclusion et au suivi ultérieur. Prenez le temps de présenter l’équipe, le gestionnaire, les locaux. Un « client » insatisfait dans l’une de vos étapes de recrutement communiquera son expérience à plusieurs et votre réputation d’employeur en sera affectée.

Conclusion

En somme, une analyse à la fois interne et externe constitue un levier pour orienter votre processus de recrutement vers un recrutement stratégique. Par ailleurs, le recrutement stratégique s’effectue sur une base continue. Il faut demeurer à l’affût des talents potentiels et constamment faire une vigie pour pouvoir recruter en temps opportun les compétences que requiert votre entreprise et lui permettre d’être propulsée par le succès de vos embauches.

Rémi Lachance, MBA, CRHA, est cofondateur de Proxima Centauri, une société-conseil en stratégies des ressources humaines et la première firme à avoir utilisé et recruté (depuis 2008) via les réseaux sociaux. On peut le joindre par téléphone [418 907-9624 ou 1 877 907-9624] ou par courriel [rlachance@gestionproximacentauri.com].

Site web : www.gestionproximacentauri.com


Cet article est paru dans la rubrique Coin de l'expert le 8 novembre 2011.

 

Droits réservés 2014, Ordre des conseillers en ressources humaines et en relations industrielles agréés du Québec.

 


Affaires RH Fondation CRHA Les relations du travail au Québec - Des témoins tracent la ligne du temps La job la plus cool en gestion Prévention de la violence au travail