Développement professionnel
Jeudi 19 juillet 2018
Ouvrir une session   |   Mon dossier
  |   Déconnexion
 
Champ de compétence : La gestion de la santé, de la sécurité et du mieux-être au travail
 


Alcool et drogues en milieu de travail : savoir prévenir et intervenir

Toute entreprise, peu importe sa taille, peut être confrontée à un employé dont la performance au travail est affectée par la consommation d’alcool, de drogues, de médicaments ou un problème de jeu pathologique. De plus, le gouvernement fédéral a annoncé son intention de légaliser et de réglementer la consommation et la possession de la marijuana à des fins récréatives. Cette nouvelle législation aura fort probablement un impact sur la consommation de cette drogue. Dans ce contexte, les professionnels des ressources humaines doivent se préparer pour s’assurer que l’entreprise peut prévenir les problèmes reliés à la consommation de substances ayant un impact sur la performance au travail et être en mesure d’intervenir.

Objectifs d'apprentissage

  • Développer une meilleure compréhension des enjeux reliés à la consommation de substances ayant un impact sur la performance au travail.
  • Évaluer les pratiques de l’entreprise en matière de prévention.
  • Élaborer une politique d’entreprise en matière de consommation d’alcool et de drogues.
  • Savoir préparer les gestionnaires de premier niveau à intervenir auprès d’employés présentant des symptômes de consommation d’alcool ou de drogues ayant un impact sur leur performance au travail.
  • Savoir planifier la réintégration au travail d’un employé après une thérapie visant à résoudre des problèmes de dépendance.

Contenu

  • Présentation du cadre juridique.
  • Préparation d’une politique d’entreprise en matière de consommation de substances ayant un impact sur la performance au travail.
  • Culture d’entreprise et organisation du travail propices à l’apparition de problèmes de consommation.
  • Prévalence de l’alcoolisme et des toxicomanies au Québec.
  • Mythes et réalités concernant l’alcoolisme et les toxicomanies.
  • Signes et symptômes d’une consommation problématique.
  • Rôle et responsabilités de l’employeur et du syndicat.
  • Intervention auprès de l’employé dont la performance au travail est affectée par l'une ou l'autre consommation.
  • Ressources disponibles au Québec.
  • Planification de la réintégration au travail de l’employé.

Participants visés

Professionnels en ressources humaines et en relations industrielles.


Cette activité ne répond pas à ce que vous cherchez?
Répondez à notre bref sondage de 15 secondes!
Veuillez cocher les réponses appropriées :
Autre, précisez :
Ouvrez une session et accédez à des informations importantes de votre dossier de formation continue.
  Formation continue APPROUVÉ 6,50 h
(ajoutées automatiquement à votre dossier)

Formatrices :

Diane BRUNELLE, CRHA, Psychologue, Diane Brunelle MPs,CRHA Psychologue du travail et des organisations
Geneviève LEFEBVRE, criminologue, M.Sc, Directrice générale volet réadaptation, Maison Jean Lapointe

Tarif(s) :

Inscription reçue 15 jours
ouvrables ou plus avant l'activité
Membres et abonnés 427,00 $
Non membres 599,00 $
Inscription reçue moins de 15 jours
ouvrables avant l'activité
Membres et abonnés 473,00 $
Non membres 665,00 $

Date(s) :

Montréal 
Siège social de l'Ordre
1200, av. McGill College, bureau 1400

28 août 2018

9 h à 17 h

Montréal 
Siège social de l'Ordre
1200, av. McGill College, bureau 1400

13 novembre 2018

9 h à 17 h

Québec 
Québec

20 novembre 2018

9 h à 17 h

Blainville 
Centre culturel et commun. Thérèse de Blainville
120, boul. du Séminaire

4 décembre 2018

9 h à 17 h





 Notice(s) biographique(s)
Diane BRUNELLE, CRHA, Psychologue, Diane Brunelle MPs,CRHA Psychologue du travail et des organisations

Diane Brunelle, M. Ps., CRHA, psychologue du travail et des organisations possède plus de vingt-cinq ans d’expérience dans la gestion des ressources humaines. Après avoir été directrice de différents organismes où elle a géré les ressources humaines, matérielles et financières, elle travaille maintenant comme consultante. Elle accompagne les gestionnaires de petites et moyennes entreprises et d’organismes à but non lucratif afin d’améliorer leurs habiletés à gérer et développer leurs ressources humaines. Psychologue clinicienne de formation, elle a travaillé auprès de clientèles aux prises avec des problèmes d’alcoolisme et de toxicomanie. Elle a une solide expérience en animation et en formation et enseigne à la formation continue au niveau collégial.

Geneviève LEFEBVRE, criminologue, M.Sc, Directrice générale volet réadaptation, Maison Jean Lapointe

Geneviève Lefebvre est directrice générale des Programmes de traitement de La Maison Jean Lapointe depuis 2016. Elle détient un baccalauréat et une maîtrise en criminologie en plus d’un diplôme de 2e cycle en gestion. Madame Lefebvre a été directrice générale du Centre québécois de lutte aux dépendances de 2013 à 2016 et a œuvré pendant plus de 20 ans dans les centres de réadaptation en dépendance, notamment au Centre de réadaptation en dépendance de Montréal – Institut universitaire. Elle a donné de nombreuses formations en alcoolisme et en toxicomanie en plus de participer à plusieurs projets de recherche dans le même domaine.

 

Droits réservés 2017, Ordre des conseillers en ressources humaines et en relations industrielles agréés du Québec.

 


Affaires RH Fondation CRHA Les relations du travail au Québec - Des témoins tracent la ligne du temps Objectif CRHA Prévention de la violence au travail