Organisé par
Ordre des conseillers en ressources humaines agréés
Présenté par
Norton Rose Fulbright
Partenaire institutionnel
ANDRH

Conseils de vos conférenciers

L’évaluation de performance conçue pour les défis d'aujourd'hui

Par François Joly – Le 6 juin 2016

L’évaluation de la performance au travail n’est pas un gaspillage de ressources. C’est au contraire un des meilleurs leviers dont disposent les entrepreneurs et les dirigeants d’entreprise. Mais pour être utiles, ces mesures de performance doivent s’adapter à la nouvelle réalité du marché du travail. Avec l’aide de 12 entreprises québécoises, le directeur des ressources humaines chez Ludia Montréal, Jean-Sébastien Boulard, CRHA et le consultant indépendant Mario Côté, CRHA sont à la recherche des meilleures façons d’opérer ce virage vers une évaluation du personnel efficace et flexible.

L’évaluation de la performance au travail se fait aujourd’hui dans un contexte bien différent de celui qui prévalait quand Mario Côté a commencé sa carrière de consultant en ressources humaines. « Pendant un temps, on faisait beaucoup d’évaluations formelles, raconte le CRHA et président-directeur général de Gestion conseil Mario Côté. Le patron disait ce qu’il aimait, mais particulièrement ce qu’il n’aimait pas dans la performance de l’employé. »

Ce genre d’évaluation est cependant un repoussoir pour plusieurs jeunes travailleurs de la génération Y. Le rapport à l’autorité n’est plus le même. « Les jeunes aujourd’hui s’attendent à recevoir du feedback en temps réel », explique Mario Côté. À cette fracture générationnelle s’est ajouté le constat fait par plusieurs grandes entreprises que leurs processus d’évaluation amenaient plus de lourdeur administrative que de résultats tangibles.

Pour le CRHA Jean-Sébastien Boulard, il n’était pourtant pas question d’abandonner l’évaluation de la performance. « Les processus d’évaluation, ce sont des leviers importants », explique-t-il. C’est pour trouver des solutions novatrices qu’un groupe de 12 entreprises québécoises issues de domaines aussi variés que l’architecture, les arts et spectacles et les services financiers a été mis sur pied il y a 6 mois. « On fait ça de manière très transparente, précise Jean Sébastien Boulard, qui évolue depuis 10 ans dans le secteur du jeu vidéo. Chaque mois, une entreprise présente ses formulaires, ses processus et on en fait l’analyse pour décortiquer ce qui fonctionne le mieux. »

Au premier rang des questions auxquelles Jean-Sébastien Boulard et Mario Côté tentent de répondre se trouve la question de la rémunération. Il est souvent difficile de choisir comment arrimer performance au travail et salaire, d’autant plus que plusieurs études tendent à montrer que le besoin de reconnaissance est parfois un meilleur motivateur que les incitatifs financiers.

Un autre défi est celui d’offrir de la rétroaction au sein d’une organisation dont le fonctionnement est plus horizontal que vertical. Dans certains cas, l’évaluation pourra être faite par les pairs tout en gardant en tête les objectifs de l’entreprise. Il est cependant loin d’exister une solution universelle.

Une des clés est de simplifier les processus d’évaluation. « J’ai vu des formulaires annuels d’évaluation qui faisaient 15 pages », raconte Mario Côté. Vaut mieux opter pour des rencontres plus courtes et plus fréquentes, d’autant plus que l’évaluation des talents est avant tout un investissement. « C’est une peu comme un investissement financier, illustre Jean Sébastien Boulard. Il faut que le processus soit aussi léger que possible tout en produisant le plus de résultats. » Enfin, tout bon processus d’évaluation commence par des gestionnaires bien formés et sensibles aux besoins tant de l’entreprise que des employés.

Il n’existe donc pas de solution unique. La création d’un bon système d’évaluation passe avant tout par une évaluation en profondeur du fonctionnement et des besoins de chaque entreprise. Jean-Sébastien Boulard et Mario Côté présenteront leurs conclusions le 9 septembre prochain lors du Congrès 2016 international francophone des ressources humaines.

Apprenez-en plus sur ce thème en vous inscrivant à la conférence D07 : Tour d’horizon des nouvelles tendances en évaluation de la performance au travail!

 

Autre article disponible

Passer d’un orchestre symphonique à un ensemble de jazz pour favoriser l’innovation
Leadership : utiliser le courant pour mieux naviguer jusqu’à bon port
Comment développer le potentiel des cadres supérieurs?
Une stratégie d’attraction et de rétention réellement innovante

En association avec   Jobboom