< Retour au blogue

Les tendances et enjeux actuels du monde des relations du travail

Par la rédaction

Le 1er février prochain aura lieu la nouvelle édition du Rendez-vous - Relations de travail, organisé par l’Ordre des conseillers en ressources humaines agréés. Au programme de la journée, des conférences, des ateliers et des entrevues sur le thème des tendances et des enjeux actuels du monde du travail. Voici d’ailleurs un aperçu de la conférence conjointe de Véronique De Sève, vice-présidente à la Confédération des syndicats nationaux (CSN) et Stéphane Forget, président-directeur général de la Fédération des chambres de commerce du Québec.

Syndicat et employeur : la force du dialogue

En tant que vice-présidente à la CSN, Véronique De Sève est confrontée quotidiennement à la mutation des entreprises québécoises. Selon elle, les syndicats ont un rôle majeur à jouer pour que les entreprises mettent le travailleur au cœur de ces changements tout en améliorant leurs conditions. « Les entreprises et les syndicats ont tout intérêt à travailler ensemble, à avoir des discussions franches, conseille-t-elle. Lorsque nous travaillons ensemble, nous avons des résultats plus concrets et plus pérennes. »

Lors de la conférence, Véronique De Sève abordera notamment deux sujets chauds : la conciliation travail-famille et la violence en milieu de travail. « Je souhaite apporter aux participants des outils et des mesures faciles à mettre en place au sein de leur entreprise, et qui auront un impact important », dit-elle. Même si sa conférence s’attardera sur des mesures syndicales, les solutions proposées par Véronique De Sève peuvent trouver écho auprès de toutes les entreprises, syndiquées ou non.

Sensibiliser les employés

En référence à l’actualité récente, la vice-présidente considère que les entreprises devraient travailler à l’instauration de politiques contre la violence et le harcèlement. « Il faut sensibiliser l’ensemble des employés à reconnaître les signes et mettre en place un processus pour les aider. » Elle conseille de former des comités paritaires et des espaces de discussions qui permettront aux personnes en détresse de trouver du soutien et d’être dirigées vers des ressources spécialisées.

Le défi démographique

La conciliation travail-famille est sur toutes les lèvres. Pour aider les entreprises à établir des réformes efficaces, la vice-présidente a de nombreuses solutions, comme accorder de vraies pauses de repas afin que les employés puissent, si nécessaire, s’acquitter d’obligations personnelles, ou encore la mise en place de congés de maladie rémunérés.

Pour Stéphane Forget, président-directeur général de la Fédération des chambres de commerce du Québec, qui assurera la seconde partie de la conférence, l’enjeu de la conciliation travail-famille apporte une réflexion encore plus profonde : la pénurie et la rétention de travailleurs expérimentés. « Le manque de main-d’œuvre incite certaines entreprises à refuser des contrats, ce qui a un impact sur les performances et les capacités de croissance de l’organisation, dit-il. Comment déployer une bonne politique de conciliation dans un tel contexte ? »

Lors de la conférence, le président-directeur général apportera des pistes de solutions pour permettre cette flexibilité. Il prodiguera également des conseils pour s’adapter aux besoins de toutes les générations représentées au sein du personnel, tout en proposant une cohérence dans les processus.

La paix sociale

Stéphane Forget apportera sa réflexion sur la révision prochaine de la loi sur les normes du travail, les disparités dans les régimes de retraite, l’encadrement des plaintes syndicales ainsi que sur les négociations des conventions collectives. « Il faut combler nos besoins et, pour cela, syndicats, employeurs et entrepreneurs doivent travailler main dans la main, dit-il. En maintenant une paix sociale dans les relations de travail, cela permettra d’être plus concurrentiel sur les marchés », conclut-il.

Les tendances et enjeux actuels du monde des relations de travail seront présentés par Véronique De Sève et Stéphane Forget le 1er février au Rendez-vous - Relations de travail. Inscrivez-vous dès aujourd’hui ! +

Véronique De Sève, vice-présidente à la Confédération des syndicats nationaux (CSN)
Stéphane Forget, président-directeur général de la Fédération des chambres de commerce du Québec

Véronique De Sève

Véronique De Sève Mme Véronique De Sève est vice-présidente à la Confédération des syndicats nationaux depuis 2014. Féministe engagée, elle a été membre du Conseil du statut de la femme pendant 4 ans. À la CSN, elle est responsable du Service d’appui aux mobilisations et à la vie régionale, de nombreux comités, dont le comité confédéral LGBT+, et de plusieurs dossiers, notamment sur le développement territorial, la pauvreté, la politique familiale et les droits de la personne. Mme De Sève est titulaire d’un baccalauréat en psychoéducation de l’Université du Québec à Trois-Rivières.

Stéphane Forget

Stéphane Forget Stéphane Forget est président-directeur général de la Fédération des chambres de commerce du Québec. Il a précédemment occupé diverses fonctions à la Société de transport de Montréal, à la Ville de Montréal, dans le monde associatif, à la Société Radio-Canada et au gouvernement du Québec.

Il détient une maîtrise en administration des affaires de l’ESG UQAM et un certificat en droit de l’Université de Montréal. Il est membre du conseil et du comité exécutif de la Commission des partenaires du marché du travail, du conseil d’administration de la CNESST, du comité consultatif travail–main-d’œuvre et du comité national du programme performe.

Organisé par

En association avec

Monette Barakett
6 h ajoutées
automatiquement
à votre dossier

En collaboration avec

Éditions Yvon Blais